Hirokazu Kore-eda

Hirokazu Kore-Eda est un réalisateur japonais. Dès 1991, il réalise des documentaires qui attirent l’attention sur lui en glanant plusieurs prix, mais c’est son premier film de fiction, Maboroshi Illusion (1995) qui lui acquiert une reconnaissance internationale. Il poursuivra avec After Life (1999), une méditation subtile sur la mort et la mémoire, et Distance (2001), qui aborde de manière allusive le phénomène des sectes au Japon. En 2004, il revient avec le très beau Nobody knows, où il dépeint le dur quotidien d’enfants livrés à eux-mêmes. Il réalise en 2006, une fresque historique intitulée Hana mais qui ne sort pas en France. Dans Still Walking (2008), film semi-autobiographique, il s’intéresse au deuil au sein d’une famille japonaise tandis que dans Air Doll (2009), il explore les relations entre homme et sa poupée gonflable. Il faut ensuite attendre l’année 2012 pour retrouver le réalisateur derrière la caméra, et ce pour le film I Wish. L’année suivante, il présente Tel Père, Tel Fils au Festival de Cannes qui remporte le Prix du Jury. En 2015, il revient sur la croisette pour présenter Notre petite soeur. Son dernier film en date est The Third murder.

Ses films déjà programmés (depuis 12/2017)

elementum ut felis Sed felis nunc suscipit porta. Curabitur ut Aliquam