15 décembre 2020

La newsletter ciné-confinés #13

C’est le cœur lourd que nous apprenons une nouvelle fois que les cinémas garderont leurs portes closes pour Noël. On aurait adoré vous revoir en salle et partager ensemble, le plaisir d’un film sur grand écran, mais il en est ainsi. Nous pensons bien évidemment aux cinémas mayennais qui avaient travaillé dur pour vous proposer des programmations de qualité dans le respect des règles sanitaires. Car si pour certains, la culture n’est pas essentielle, pour nous, elle est vitale ! 


ciné-confinés #46
_________________________________________________

FESTEN de Thomas Vinterberg
Coup de ❤ d’Audrey Bénesse, directrice artistique et programmatrice d’Atmosphères 53.

👉 Le pitch – Le patriarche Helge Klingenfelt fait préparer une grande fête pour ses 60 ans. Parmi les convives, Christian, le fils aîné, est chargé par Helge de dire quelques mots au cours du dîner sur sa soeur jumelle Linda, morte un an plus tôt. Personne ne se doute que Christian va profiter de ce petit discours pour révéler de terribles secrets…

👉 Son avis –  Le réalisateur danois, Thomas Vinterberg, fondateur avec Lars Van Trier du Dogme95, manifeste d’opposition radicale à l’esthétique d’Hollywood et des avant-gardes européennes, a marqué les esprits et l’histoire du cinéma, en 1998, avec “Festen”.

A la manière d’un film amateur de famille, la caméra à l’épaule flottante nous immerge dans la rigidité morbide de la petite bourgeoisie danoise, engoncée dans ses non-dits, ses règles de conduite et son hypocrisie. Les tabous doivent être brisés et la révolution contre l’ordre établi viendra du peuple, en l’occurrence des cuisines ! Stupéfiant et jouissif, rythmé par un montage alterné d’une maîtrise absolue, “Festen” donne la sensation de l’irruption d’une vérité brute.

Couronné de 28 prix internationaux, il avait reçu le Prix du jury au Festival de Cannes en 98. Quelle chance, vous pourrez (re)voir le film sur grand écran dès la réouverture des salles obscures ou si vous êtes trop impatients, sur la Cinetek pour 2,99€.

👉 Conseil post-confinement – Son dernier film, “DRUNK”, de loin le plus solaire et le plus accessible, est à retrouver dans les cinémas dès leur réouverture, ainsi qu’au programme des 17èmes Rencontres Cinéma et Santé du 18 au 29 janvier 2021 !
Pour en savoir plus sur l’univers du réalisateur, cliquer sur le bouton ci-dessous. Un super article vous y attend !

Pour aller plus loin, cliquer ici !

ciné-confinés #47
_________________________________________________

LE SENS DE LA FETE d’Eric Toledano et Olivier Nakache
Coup de ❤ de Clara Pautte, chargée d’accueil et de communication d’Atmosphères 53.

👉 Le pitch – Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd’hui c’est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d’habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l’orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie… Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d’émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu’à l’aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.

👉 Son avis – Au premier abord, « Le Sens de la fête » est un film festif et drôle, idéal pour passer un bon moment devant un casting au top. Mais si l’humour est bien présent, le film met également le doigt sur une vérité, celle des « petits » patrons, faisant leur possible pour faire vivre leur entreprise. Les personnages ont chacun des profils bien distincts et évocateurs ; un gendarme qui fait des extras, un magicien amateur, un lieutenant de cuisine incapable de se confronter à son patron, ou encore des musiciens sans-papiers obligés de faire la plonge, et au milieu de tout ça, Max, un patron remplit d’empathie et jonglant entre son rôle de chef et son besoin d’aider les autres. Plusieurs mondes se rencontrent, s’opposent, donnant vie à des situations toujours pleines d’humour.
Ce qui fait la force de ce film, c’est sans doute son casting 3 étoiles. On y retrouve avec plaisir Jean-Pierre Bacri en wedding planner au bout du rouleau mais fidèle à son cynisme légendaire (qu’on l’aime ou non). Mais aussi Jean-Paul Rouve dans le rôle du photographe raté, manquant cruellement de professionnalisme, Gille Lelouche dit James, en Dj de mariage un poil ringard, la merveilleuse Suzanne Clément (actrice fétiche de Xavier Dolan) en amante agacée et bien évidemment Benjamin Lavernhe (de la Comédie-Française) dans le rôle du mari perfectionniste et insupportable. Bref, de quoi se détendre avant les fêtes en repensant au temps d’avant, quand les mariages se fêtaient en grande pompe !

👉 Conseil post-confinement – Dans « Le Sens de la fête », Benjamin Lavernhe (alias Pierre) nous livre un discours interminable et un poil mégalomane lors de son propre mariage. On a hâte de découvrir celui qu’il tiendra dans le prochain film de Laurent Tirard « Le Discours » adapté du roman de Fabcaro. Drôle de coïncidence ! En attendant sa sortie, on fonce en librairie découvrir l’univers délirant de Fabcaro, et pourquoi pas, faire quelques cadeaux de Noël.


Focus sur le Réseau de salles du 53 – Gorron Cinéma

Chaque mercredi, on vous propose un focus sur une salle de cinéma du 53 : 
Le cinéma de Gorron, ville rurale de 2 500 habitants, est le plus ancien cinéma du département et le seul à ce jour à être exploité en régie directe par sa municipalité : un engagement culturel, social et politique fort.
Retrouvez l’article complet sur notre site internet




20 janvier 2021

Focus Réseau de salles 53 : Le Majestic, Montsûrs

Chaque mercredi, on vous propose un focus sur une salle de cinéma du 53 : Très belle et grande salle avec balcon, Le Majestic a gardé la forme et l’ambiance des cinémas d’autrefois tout […]

5 janvier 2021

Focus Réseau de salles 53 : Le Palace, Château-Gontier

Chaque mercredi, on vous propose un focus sur une salle de cinéma du 53  Quelques chiffres : Le cinéma Le Palace dispose de 3 salles, auxquelles on peut donner les […]

Prochaines séances