Henri-Georges Clouzot

Attiré par la carrière diplomatique, Henri-Georges Clouzot se tourne vers le journalisme et travaille à Paris-Midi. Sa carrière de réalisateur débute réellement en 1942 avec le film L’assassin habite au 21. Mis au ban de la profession des réalisateurs à la Libération, Henri-Georges Clouzot ne retrouve la caméra qu’en 1947 pour Quai des Orfèvres. S’ensuivent une adaptation de Manon Lescaut de l’abbé Prévost, Manon (Lion d’or à la Mostra de Venise) puis il revient à son genre préféré avec Le salaire de la peur (Ours d’or au Festival de Berlin et Palme d’or à Cannes en 1953). Le réalisateur de fiction passe au documentaire en 1955 pour tourner Le mystère Picasso qui révèle le processus de création du peintre.

Ses films déjà programmés (depuis 12/2017)