Henri-Georges Clouzot

Henri-Georges Clouzot débute sa carrière de réalisateur en 1942 avec le film L’assassin habite au 21. Son deuxième film, Le Corbeau, qu’il réalise en pleine Occupation, dénonce en filigrane la société française souffrant alors de la délation. Cela concourt à la célébrité du cinéaste, mais lui vaut à la Libération une suspension professionnelle jusqu’en 1947, date à laquelle il réalise Quai des Orfèvres avec Louis Jouvet. Réaliste et noir, ce film confirme les tendances du cinéaste à explorer les profondeurs obscures de l’âme humaine. Il poursuite avec Manon, primé du Lion d’Or à la Mostra de Venise. Avec Le salaire de la peur en 1953, Clouzot revient à son genre préféré et remporte la Palme d’or à Cannes. Contraint à la suite d’un infarctus d’arrêter le tournage de L’Enfer en 1964, Henri-Georges Clouzot meurt le 12 janvier 1977, laissant derrière lui l’une des œuvres les plus importantes du cinéma français d’après-guerre.

Ses films déjà programmés (depuis 12/2017)

Aliquam ut vulputate, et, leo. fringilla elementum venenatis nunc Sed ut adipiscing