Un homme et une femme

De : Claude Lelouch /

1966 / France / 1h40Comédie dramatique Romance

Anne Gauthier et Jean-Louis Duroc, se rencontrent par hasard à Deauville. Poussés l’un vers l’autre, amenés à mieux se connaître, les deux jeunes gens voient grandir entre eux une tendre amitié. Mais Anne parle sans cesse de son mari, avec passion. L’amour s’impose à lui : il aime Anne et ne peut plus vivre sans elle. Au volant de sa Mustang, il coure la rejoindre ; c’est samedi, le week-end, elle est à Deauville. Des heures et des heures de route, sans sommeil, pour revoir celle qu’il aime, la tenir dans ses bras. Ce moment de bonheur sera aussi celui de la vérité : au moment de devenir amants, Anne se refuse. Est-ce l’échec ? L’échec d’une rencontre, d’un amour ? 

1965 : Claude Lelouch se demande s’il est encore fait pour le cinéma. Ses films ne rencontrent pas le succès espéré et il songe à se reconvertir. Pour se changer les idées, il va se promener à Deauville. Et là, c’est miracle ! Alors qu’il voit au loin une très belle femme jouer avec une petite fille, il imagine aussitôt le scénario d’Un homme et d’une femme, l’histoire d’un amour naissant entre Anne et Jean-Louis. Un film délicat, émouvant, porté par des acteurs inoubliables.

Critique – Critikat

Dans le cadre de ciné-club des salles mayennaises 2019/2020

Distribution

Réalisateur : Claude Lelouch 
Interprètes : Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée, Pierre Barouth, Valérie Lagrange
Scénariste : Pierre Uytterhoeven
Compositeur : Francis Lai
Parolier : Pierre Barouch
Photographie : Claude Lelouch & Patrice Pouget
Décorateur : Robert Luchaire
Distributeur : Sophie Dulac Distribution

Claude Lelouch

C’est en étant caché dans les salles de cinéma pendant la seconde guerre mondiale que Claude Lelouch se passionne pour le septième art. Après un service militaire effectué au Service Cinématographique des Armées, il monte sa société de production : Les Films 13. En 1960, il tourne son premier long métrage, Le propre de l’homme, échec public et critique. « Claude Lelouch… Souvenez-vous bien de ce nom : vous n’en entendrez plus jamais parler… » : en 1966, six ans après cette première critique assassine, Un homme et une femme lui vaudra la Palme d’or à Cannes, deux Oscars et quarante récompenses internationales. Porté en triomphe, puis hué sur la Croisette, couronné à Hollywood, Claude Lelouch alternera les succès et les échecs en faisant ce qu’il considère être un cinéma d’auteur populaire. En plus de 50 ans, Claude Lelouch réalise près de cinquante films

Galerie photos

commodo ut massa commodo accumsan nunc ut sit adipiscing fringilla