Robert Wise

Robert Wise débute sa carrière cinématographique dans les années 30 comme monteur, c’est en travaillant sur le film Citizen Kane d’Orson Welles, en 1941, qu’il se fait véritablement remarquer. 

Robert Wise se distingue en réalisant le western Ciel rouge (1948) et surtout le film-noir Nous avons gagné ce soir (1949). Dans les années 50, le cinéaste prouve sa capacité à aborder tous les genres avec une même aisance, de la science-fiction (Le Jour où la terre s’arrêta, 1951) au soap-opera (Mon grand, 1953), en passant par un drame de facture plus classique (La Tour des ambitieux, 1954). 

La consécration intervient au début des années 60 lorsque Robert Wise, avec West Side Story, porte à l’écran une des plus célèbres comédies musicales de l’époque. Le long-métrage, énorme succès public et critique, est couronné de onze Oscars. Après s’être illustré dans le cinéma d’épouvante en signant La Maison du diable, il effectue une nouvelle fois le prestigieux doublé Oscar du Meilleur réalisateur et du Meilleur film en 1965, avec La Mélodie du bonheur, une nouvelle comédie musicale à succès.

Ses films déjà programmés (depuis 12/2017)

ut neque. Praesent suscipit Lorem Curabitur consectetur elit. quis, mi, Phasellus sem,