8 décembre 2020

La newsletter ciné-confinés #12

Pour recevoir la newsletter d’Atmosphères 53, inscrivez-vous ici : https://www.atmospheres53.org/newsletter/

J-10 avant la réouverture des cinémas ! 

Au programme de cette semaine ; les critiques ciné-confinés de “Réalité” (Quentin Dupieux) et “La French” (Cédric Jimenez), un focus sur le cinéma Le Vox à Mayenne, quelques nouvelles des ateliers Collèges au Cinéma et le retour du Ciné-club de décembre avec des nouvelles dates et des nouveaux horaires. 

“Chers adhérents,

Nous sommes au regret de vous annoncer que nous ne lancerons pas les inscriptions pour la journée au festival Premiers Plans cette année.

En effet nous avons pris la décision d’annuler la sortie au regard de plusieurs éléments :
-programmation du festival très réduite sur place cette année (seulement la compétition européenne), dans seulement 2 lieux.
-possibilité d’un couvre-feu le soir en janvier qui ne permettrait pas de profiter de toute la journée, voire d’une limitation des déplacements
-pas de maintien possible des distanciations dans le bus

Ces moments cinéphiles de liens avec les bénévoles sont importants pour nous ; c’est pourquoi nous vous proposerons une autre sortie festivalière plus tard dans l’année quand la situation le permettra.Nous vous remercions de votre compréhension.

Nous espérons vous retrouver très bientôt dans les salles mayennaises !”


ciné-confinés #44
_________________________________________________

RÉALITÉ de Quentin Dupieux
Coup de ❤ de Maxime Durand, volontaire en service civique à Atmosphères 53.

👉 Le pitch – Dans l’objectif de réaliser son premier film, Jason (Alain Chabat) rencontre un producteur (Jonathan Lambert) pour obtenir un financement. Ce dernier accepte à une seule condition : Jason a 24 heures pour trouver le meilleur gémissement de l’histoire du cinéma, celui qui décrochera un Oscar. Jason va alors s’enfermer dans une obsession pour ce gémissement au point de perdre pied avec la réalité.

👉 Son avis – “Réalité”, comme la totalité des films de Dupieux, s’inscrit dans un univers loufoque et très étrange. Ce long-métrage, bien qu’il ne soit pas le plus accessible de sa filmographie, est celui qui capte le mieux les thématiques et le talent de mise en scène du réalisateur. Commençant avec une histoire plus terre à terre que ses précédents films, “Réalité” finit par virer dans l’absurde où tous les éléments se mélangent et créer alors un monde unique au réalisateur. Une histoire complètement folle qui vient s’amuser avec le spectateur tout en lui apportant des questionnements sur la symbolique des rêves et sur le cinéma en lui-même.
Porté par le personnage de Jason Tantra (interprété par Alain Chabat), jeune réalisateur qui pour la première fois à affaire à un producteur, le long-métrage prend le spectateur par les sentiments avec un personnage qui vit dans le rêve de réaliser son premier film. On retrouve beaucoup de personnages très différents dans le film, que je vous laisserais découvrir. Le film brille alors par sa construction narrative et par sa gestion des personnages, chacun vit son histoire de son côté avant que tous finissent par se rejoindre, créant alors l’impression d’un monde vivant et dynamique. Encore une fois, Quentin Dupieux a réussi à s’entourer d’excellents acteurs (Alain Chabat, Jonathan Lambert, Élodie Bouchez) qui permettent aux spectateurs d’être encore plus immergés dans cet univers loufoque.
Avant “Réalité”, Quentin Dupieux avait la particularité de porter la double casquette réalisateur/compositeur car il est aussi musicien sous le pseudonyme Mr.Oizo, un domaine où il excelle allant même jusqu’à remporter une Victoire de la musique. Toutefois pour “Réalité”, Dupieux décide de n’utiliser qu’une seule musique de 30 minutes dans son film, Music With Changing Parts composée par Philip Glass. Un choix très audacieux qui permet de surprendre le spectateur et d’offrir une cohérence musicale sur la totalité du récit.
En conclusion, “Réalité” est un excellent film, et même, une excellente expérience narrative qui ne laissera personne de marbre. Un premier pas dans l’univers foisonnant qu’est la filmographie de Quentin Dupieux.

👉 Conseil post-confinement – Dans la continuité de son univers délirant, vous pourrez retrouver dans les salles le prochain film de Quentin Dupieux, “Mandibules”. Porté par les Grégoire Ludig et David Marsais du Palmashow, ce neuvième long-métrage raconte comment Manu et Jean-Gab, deux amis d’enfance, découvrent une mouche géante dans le coffre d’une voiture volée. Une comédie originale et portée par un excellent casting que je vous convie vivement à aller le voir en salle lors de sa sortie.

👉 Disponible sur La ToileVOD à 3.99€

15 avril 2021

Interviews Canapé Rouge #4

Bonjour, Nous sommes de retour avec une nouvelle vidéo consacrée aux bénévoles d’Atmosphères 53. Des souvenirs, des rires et des films cultes… Rien de tel pour bien finir la semaine ! […]

4 avril 2021

Interviews Canapé Rouge #3

Les vidéos de nos bénévoles se poursuivent ! On vous propose pour cette troisième semaine une nouvelle interview sur notre désormais célèbre, canapé rouge, pour en découvrir davantage sur l’association […]

Prochaines séances