30 mars 2020

La newsletter Ciné-confinés #1

Pour recevoir la newsletter d’Atmosphères 53, inscrivez-vous ici : https://www.atmospheres53.org/newsletter/


Le cinéma est un art de l’échange, de la rencontre. Alors que certains sont confinés et d’autres au travail dans des conditions particulièrement difficiles, Atmosphères 53 veut entretenir ce lien et continuer à faire vivre cet état d’esprit et cette solidarité. C’est pourquoi nous continuerons à vous parler des œuvres que nous aimons ou à signaler celles qui méritent d’être vues ou revues. Nous continuerons à voir des films, chacun chez soi, ensemble !
– Yannick Lemarié, président d’Atmosphères 53
_


ciné-confinés #1
_________________________________________________

NOS BATAILLES, de Guillaume Senez (2018)
Coup de ❤️ de Fanette George, chargée de mission
coordination et administration à Atmosphères 53.

👉 Le pitch – Chef d’équipe dans un plateforme de tri, Olivier se démène au sein de son entreprise face à des conditions de travail indignes. Mais du jour au lendemain, Laura, sa femme, quitte le domicile. Il lui faut concilier éducation des enfants, vie de famille et activité professionnelle. Face à ses nouvelles responsabilités, il bataille pour trouver un nouvel équilibre, car Laura ne revient pas.

👉 La critique – En 2018, aucun film ne m’a davantage bouleversée. Qualifié de “drame social”, je parlerais plutôt d’un film qui dépeint juste la vie. En tout cas, celle de beaucoup.

Si ce thème de l’abandon du domicile conjugal par un parent est bien traité, en finesse et sans cliché, le cœur du film n’est cependant pas là. Ce sont tous les combats quotidiens de la petite classe moyenne qui y sont dépeints, avec justesse, réalisme et sensibilité. Romain Duris est parfait dans ce rôle de “père courage” maladroit et de manager engagé. Laetitia Dosch est solaire dans le rôle de la tante rigolote qui vient apporter un peu de chaleur et de soulagement. Les échanges du duo offrent assurément les plus beaux moments du films, avec des interactions si naturelles et bouleversantes qu’on imagine une part d’improvisation de la part des acteurs.

J’ajouterais que le sujet, dans le contexte actuel, n’est pas anodin. Olivier (Romain Duris) gère des équipes au sein d’une plateforme de tri de colis. On devine, derrière les décisions profondément injustes des ressources humaines et de la Direction, la toute puissance d’une multinationale de vente en ligne. Licenciements abusifs, refus de réparer le chauffage en hiver, et autres dérives feront forcément penser au nouveau scandale lié au traitement des salariés d’Amazon en pleine crise du Covid-19.

Un film social, certainement, mais aussi un film magnifique sur les relations humaines, qu’elles soient familiales ou dans le cadre du travail. De quoi rappeler l’importance de prendre soin les uns des autres, en ces temps troublés.

👉 Disponible en VOD pour 0.99€https://www.universcine.com/films/nos-batailles
_


ciné-confinés #2

_________________________________________________

Blow Up sur ARTETV,
Coup de ❤️ de Yannick Lemarié, enseignant et critique de cinéma, président d’Atmosphères 53

👉 Et si vous profitiez de la période pour voir Blow up de Luc Lagier ? Ces brefs modules de 5 à 20 minutes qu’Arte propose sur internet sont souvent des petits bijoux ! Drôles, savants, inventifs, surprenants ! Ils permettent de découvrir en quelques minutes un acteur (entre autres, Juliette Binoche), un réalisateur, un film ou un thème particulier (Mozart au cinéma, la plage).

Je me souviens, par exemple, du Blow up consacré au cheveu dans les films de Tavernier ! Ébouriffant ! Pour vous donner envie, je vous invite à regarder celui consacré aux “ouvertures de films” ou celui consacré aux “génériques des nanards français” !

N’hésitez pas à vous promener dans la liste proposée, à vous arrêter ou à aller plus loin. Le plaisir sera au rendez-vous…

👉 Disponible gratuitement : https://urlz.fr/cfaZ
_


ciné-confinés #3

_________________________________________________

MOONRISE KINGDOM de Wes Anderson
Coup de ❤️ de Sidonie Beaufils, volontaire en service civique à Atmosphères 53

👉 Le pitch : Sur une île au large de la Nouvelle-Angleterre, au coeur de l’été 1965, Suzy et Sam, douze ans, tombent amoureux, concluent un pacte secret et s’enfuient ensemble. Alors que chacun se mobilise pour les retrouver, une violente tempête menace le littoral de l’île. Un événement qui va venir bouleverser encore un peu plus le quotidien de cette petite communauté sans histoire.

👉 Son avis : Ce septième film de Wes Anderson est une ode à l’enfance et à l’Amour. Moonrise Kingdom nous fait voyager, rire et nous souvenir… Il nous évoque le premier amour, celui qu’on se remémore des années durant. «Pour la première fois amoureux, je me suis clairement souvenu avoir été bouleversé», c’est une réelle réflexion sur les sentiments que fait Wes Anderson dans ce film, il évoque ses sentiments passés tout en les liants à son imaginaire. C’est un mélange qui fonctionne et qui fait du bien !
A voir et revoir, sans aucun risque d’indigestion… c’est promis !

👉 Disponible en VOD pour 2.99€ :
https://www.universcine.com/films/moonrise-kingdom
_


ciné-confinés #4

_________________________________________________

THE LOBSTER de Yórgos Lánthimos
Coup de ❤️ d’Elise Cocandeau, chargée d’accueil et communication d’Atmosphères 53

👉 Le pitch : Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée dans un Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme sœur. Passé ce délai, il sera transformé en l’animal de son choix. David, tout juste séparé, arrive à l’hôtel où il est soumis à l’intraitable bureaucratie des lieux. Chaque matin, son réveil sonne en lui annonçant son nombre de jours restants…

👉 Son avis : De cette histoire décalée, Yórgos Lánthimos réalise un film décryptant avec cynisme les normes d’un monde où le couple règne en maître. Cette fiction nous embarque dans un univers absurde où cérémonies et petites mises en scène de propagande du couple s’enchaînent. Comme l’hôtel, la vie de couple a également ses codes : il faut absolument avoir quelque chose en commun avec celui ou celle choisi(e) pour former un couple. Tout est permis pour échapper à la métamorphose en animal : feindre l’hémophilie pour séduire cette fille qui saigne du nez, être glacial pour plaire à cette femme sans cœur… En miroir existe une autre « société », celle des Solitaires, où l’on sera immergés dans un second temps… mais n’en disons pas trop !

Le tout est plus que séduisant : l’histoire, le casting 4 étoiles (Colin Farrell, Ben Whishaw, Rachel Weisz, Léa Seydoux), les plans très photographiques, les paysages d’Irlande, la sélection musicale… et surtout, jusqu’à la dernière scène, The Lobster est d’un cynisme aveuglant !

👉 Disponible sur Netflix et en VOD pour 0.99€ : https://www.universcine.com/films/the-lobster
_


ciné-confinés #5

_________________________________________________

THE IRISHMAN, de Martin Scorsese
Coup de ❤️ d’Estelle Chesné, chargée des dispositifs scolaires d’Atmosphères 53

👉 Le pitch – Frank Sheeran est un ancien soldat de la Seconde Guerre mondiale devenu escroc et tueur à gages. À travers son personnage, on découvre le monde du crime organisé dans l’Amérique de l’après-guerre. Le film relate la disparition du légendaire dirigeant syndicaliste Jimmy Hoffa, qui reste l’un des mystères insondables de l’histoire de États-Unis.

👉 Son avis – Qu’est-ce que cette période de confinement offre de mieux pour un cinéphile que du temps ? Suffisamment de temps pour vous poser 3h30 devant le dernier film de Scorsese : The Irishman vous propose d’accompagner les dernières heures de vie de ses célèbres mafieux comme si c’était leur dernier film ensemble… Après plus de 40 ans d’embuscades dans les restaurants de Little Italy, De Niro, Joe Pesci, Al Pacino sont réunis ici pour une ultime leçon de cinéma de leur maître et se disent adieu tout au long du film comme pour nous préparer à l’inévitable.

Scorsese joue tout de suite la même gamme relevée de coups de fusils, ponctuée de balades en voitures chics dans les rues sombres du Bronx des années 60, ornementée de femmes relevées de chignons, enfumée de cigarettes… Toutefois, les vapeurs de Whisky sont remplacées par des bulles de Canada Dry, tandis que les coups de De Niro manquent de peps : sous son maquillage d’une nouvelle ère, notre héros a bien du mal à frapper l’ennemi. Pourtant, passé cette première heure à se faire au temps qui passe et que les progrès du cinéma essaient de rattraper, on admire, comme toujours, l’élégance du cinéma de Scorsese, on retrouve la classe de nos acteurs, on frémit lors des règlements de compte, on se laisse surprendre par le déploiement du scénario, et on reste attentif jusqu’à la dernière ligne du générique de The Irishman, long lui aussi, en hommage aux nombreux professionnels qui ont réussi à nous faire croire à l’éternelle de jeunesse de nos héros d’Hollywood !

👉 Disponible sur Netflix

15 octobre 2020

Retour sur.. la tournée de “La Grâce du Sillon”

Un grand merci aux 154 spectateurs qui se sont déplacés à Renazé, au Bourgneuf-la-Forêt et à Evron, pour voir le magnifique documentaire mayennais “La Grâce du Sillon”, en présence de […]

17 septembre 2020

Résidence ORLY Ciné concert

2020 aura été une année des plus particulières. C’est ainsi qu’Atmosphères 53 a décidé d’accompagner une nouvelle résidence singulière elle aussi : la création d’un ciné-concert par deux artistes mayennais, […]