Michel-Ange (Il peccato)

de Andrey Konchalovsky / 2020 / Russie, Italie / 2H16Biopic Drame Historique

Michel Ange à travers les moments d’angoisse et d’extase de son génie créatif, tandis que deux familles nobles rivales se disputent sa loyauté.

Ne vous y trompez pas, ce film est amplement plus qu’un simple biopic sur le peintre et sculpteur phare de la Renaissance italienne, c’est avant tout un film sur le pouvoir. Il dépeint à merveille les liens entre l’art, l’argent et le politique, les relations perverties de jalousie, d’admiration, d’orgueil et de dépendance qu’entretiennent les artistes, leurs apprentis, les mécènes et détenteurs du pouvoir politique et religieux. C’est un film sur la démesure aussi, à l’image du « monstre », ce bloc de marbre blanc comme du sucre et gigantesque que Michel-Ange désire absolument pour ses sculptures, en dépit du danger et de la ruine. La reconstitution historique y est minutieuse et nous plonge dans une Italie grandiose et sale, fascinante et malade. L’image, offrant des plans presque toujours fixes, est savamment travaillée et évoque la manière du maestro, vigoureuse et sidérante de beauté.  – Audrey Bénesse, directrice artistique et programmatrice d’Atmosphères 53 

Prochaines
séances

Séances
passées

Distribution

Réalisation : Andrey Konchalovsky
Scénario : Elena Kiseleva, Andrey Konchalovsky
Interprètes : Alberto Testone, Jacob Diehl, Francesco Gaudiello…
Compositeur : Eduard Artemev
Photographie : Aleksandr Simonov
Distributeur : UFO Distribution

Galerie photos