Courts métrages : le travail informel

2012 / France - Madagascar / 0h45Courts métrages

4 courts métrages sur le travail informel.

À Madagascar, selon les chiffres officiels le taux de chômage est très bas (entre 0,1 et 4% selon les régions). En fait, 85 % de la population travaille dans le secteur informel pour survivre. Ce sous-emploi s’accommode d’aucune contrainte administrative et financière (ni impôts, ni charges, ni contrôles) mais en contrepartie les travailleurs ne bénéficient d’aucune protection sociale.
Le secteur informel se développe facilement car les activités choisies nécessitent peu d’étapes, se font en dehors du système scolaire et demandent un nombre limité de travailleurs. Ce sont souvent des activités de proximité utilisant les ressources locales, ouverts à la concurrence.

Le porteur d’eau / “Anay ny lalana”, de Fifaliana Nantenaina, 11 min
Dadakoto a porté de l’eau toute sa vie. Il a, grâce à ce travail informel, fait vivre sa fa-mille et a permis d’envoyer ses enfants à l’école. Il est vieux pourtant ce travail c’est toute sa vie…mais ce travail ne le protège pas.

Chaussures à son pied, d’Yvan Prat, 15 min
Quelque part en France, une paire de chaussures usagées finit à la poubelle. Mais, ar-rivée à Madagascar, elle est prise en charge par un rap-peur réparateur et rejoint les désirs d’un jeune homme … Autre exemple de travail in-formel qui n’empêche pas de rêver…

La pirogue à balancier / “Lakana”, de Nantenaina et Eva Lova, 13 min.
Ce court métrage montre comment la trans-mission du savoir, faite par le biais du jeu, prépare les enfants à apprendre très jeunes leur futur métier. Dans ce film, Kenji aidé par son grand frère, va fabriquer une pirogue à balancier miniature, prélude à son entrée dans le travail informel dès son plus jeune âge.

Conter les feuilles, de Nantenaina et Eva Lova, 4 min.
Pour finir en douceur, ce film montre un moment de rêve, de jeu et d’insouciance dans l’après-midi de trois enfants non encore con-frontés à la dure réalité de la vie.

Projection portée par Fraternité Amafisoa, dans le cadre de FESTISOL 2018 (semaines de Solidarité Internationale).

Séances
passées

Distribution

Réalisation : Fifaliana Nantenaina, Yvan Prat, Eva Lova