Lady Sings the Blues

De : Sidney J. Furie /

1972 / USA / 2H24Biopic Drame

Diana Ross incarne Billie Holiday, la magnifique et tragique styliste de la chanson qui, en se tordant dans une camisole de force dans une cellule de prison, dans l’attente d’une condamnation pour trafic de drogue, revient sur sa vie mouvementée. Violée dans sa jeunesse par un ivrogne, alors obligée de travailler comme domestique dans un bordel de Harlem, Holiday est encouragée à tenter une carrière de chanteuse par le pianiste du bordel. Elle monte aussi haut qu’il est possible d’aller dans le monde du show-business dominé par les blancs dans les années 1930, mais ne peut pas gérer la pression et se tourne vers les narcotiques…

Séances
passées

Distribution

Réalisateur : Sidney J. Furie
Scénario : Chris Clark, Suzanne De Passe, Terence McCloy
D’après l’œuvre de : William Dufty, Billie Holiday
Interprètes : Diana Ross, Billy Dee Williams, Richard Pryor
Compositeur : Michel Legrand
Photographie : John A. Alonzo

Sidney J. Furie

Sidney J. Furie produit et met en scène son premier film en 1959, A Dangerous Age, et enchaîne aussitôt avec deux autres longs métrages, dont A Cool Sound form Hell. Cette même année, il part pour le Royaume-Uni où il réalise trois films de genre. Il passe ainsi par la comédie musicale avec The Young Ones, le cinéma fantastique (The Snake Woman), puis le film d’horreur avec Doctor Blood's Coffin. En 1965, le producteur Harry Saltzman lui confie la réalisation du film d’espionnage The Ipcress File. Le film est un énorme succès et obtient le prix du meilleur film au BAFTA.

eleifend sed accumsan leo porta. Sed Donec elementum Phasellus felis libero. elit.