Festival du film judiciaire de Laval

jeudi 7 et vendredi 8 novembre 2019, au Cinéville (Laval)


” Comme la vie est injuste ! Non, pas la vie. Nous, les humains… nous sommes injustes. ” María Martín, octogénaire, nous confie cet amer constat dès les premières minutes du documentaire Le Silence des autres. Assise au bord d’une route, María attend que justice soit rendue pour sa mère, assassinée par des partisans de Franco et ensevelie dans une fosse commune en 1936. Mais 80 ans plus tard, María n’a jamais pu faire juger les assassins ni donner à sa mère une digne sépulture.

L’institution judiciaire peut-elle toujours garantir l’exercice des droits fondamentaux, même contre la loi ou la société ? Lors de cette 11ème édition du festival du film judiciaire, à travers l’écran nous irons à la rencontre de ceux qui cherchent des réponses. Le Silence des autres nous contera le récit bouleversant et nécessaire du combat juridique que mènent aujourd’hui des victimes du franquisme pour briser le silence instauré par la loi d’amnistie de 1977 en Espagne. Toujours côté documentaire, nous nous pencherons sur un autre combat : celui de Ruth Bader Ginsburg, alias RBG, juge à la Cour suprême des États-Unis, symbole de la lutte pour les droits des femmes. Dans les années 70, ses plaidoiries face à des cas de discrimination sexiste ont fait profondément évoluer les droits civiques aux États-Unis. Enfin à travers deux fictions, c’est la question, sans doute un peu naïve mais pourtant nécessaire, du droit au bonheur qui sera soulevée. Deux pays, deux époques, et pourtant une quête similaire. Dans Casier Judiciaire, Helen et Joe n’ont pas le droit de se marier car ils sont tous les deux anciens détenus libérés sur parole. La honte et le stigmate de la prison pèsent encore lourdement sur leur quotidien. Dans Le Rêve de Noura, Noura aime Lassad, mais elle est déjà mariée et risque la prison pour cette liaison condamnée par la loi et la morale tunisiennes.

Des invités spécialistes apporteront un éclairage sur ces différentes questions.

⚖ En partenariat avec Ville de Laval, le tribunal de Grande Instance de Laval, l’Ordre des avocats du Barreau de Laval, le Contrat de ville de Laval Agglo, le Conseil départemental d’accès au droit de la Mayenne, la Faculté de droit – Antenne de Laval, l’Education nationale – Mayenne, France-Bleu Mayenne, M’lire  ⚖

 JEUDI 7 NOVEMBRE – 18:00

CASIER JUDICIAIRE de Fritz Lang (1938, USA, 1h30)

Invité : Frédéric Mercier, critique de cinéma (Transfuge et Le Cercle)


Travaillant dans le même magasin, Joe et Helen, deux condamnés liberés sur parole, sont épris l’un de l’autre. Des deux amants, seul Joe a avoué son passé. Lorsqu’il découvre la vérite sur Helen, trahi et déçu, il se lance par désespoir dans la préparation d’un mauvais coup.

 JEUDI 7 NOVEMBRE – 20:30

LE SILENCE DES AUTRES de Almudena Carracedo et Robert Bahar (2019, Espagne, 1h35)

Invité : Maître Xavier-Jean KEITA, Bureau du Conseil Public pour la Défense de la Cour Pénale Internationale


1977. Deux ans après la mort de Franco, dans l’urgence de la transition démocratique, l’Espagne vote la loi d’amnistie générale. Les exactions commises sous la dictature et jusque dans les années 1980  sont alors passées sous silence. 
Mais depuis quelques années, des citoyens espagnols rescapés du franquisme saisissent la justice à 10.000 kilomètres des crimes commis, en Argentine, pour rompre ce « pacte de l’oubli » et faire condamner les coupables.

VENDREDI 8 NOVEMBRE – 18:00

RBG de Betsy West et Julie Cohen (2018, USA, 1h38)

Invitées : Laurette Audouit et Mélina Marie de FEMMES SOLIDAIRES 53


A 85 ans, Ruth Bader Ginsburg est devenue une icône de la pop culture. Juge à la cour suprême des Etats-Unis, elle a construit un incroyable héritage juridique. Guerrière, elle s’est battue pour l’égalité hommes/femmes et toutes formes de discrimination. Son aura transgénérationnelle dépasse tous les clivages, elle est aujourd’hui l’une des femmes les plus influentes au monde et le dernier rempart anti-Trump.

VENDREDI 8 NOVEMBRE – 20:30

[AVANT-PREMIERE] NOURA RÊVE de Hinde Boujemaa (2019, Tunisie, 1h30)

Invités : François d’Artemare, producteur du film.


5 jours, c’est le temps qu’il reste avant que le divorce entre Noura et Jamel, un détenu récidiviste, ne soit prononcé. Noura qui rêve de liberté pourra alors vivre pleinement avec son amant Lassad. Mais Jamel est relâché plus tôt que prévu, et la loi tunisienne punit sévèrement l’adultère : Noura va alors devoir jongler entre son travail, ses enfants, son mari et son amant, et défier la justice…

au Cinéville Laval, quai Gambetta
5.50€ adhérents Atmosphères 53

6€ tarif normal

 

Pour les scolaires (collégiens et lycéens).

Le Festival du Film Judiciaire de Laval est aussi l’occasion pour les plus jeunes d’aborder des questions de justice, de citoyenneté et de cinéma.

Au programme :
JEUDI 07/11, 9h →  RBG de Betsy West et Julie Cohen 
JEUDI 07/11, 13h45 →  Le droit d’avoir des droits de Catherine Rechard
VENDREDI 08/11, 9h →  Working woman de Michal Aviad

VENDREDI 08/11, 9h →  Difret de Zeresenay Mehar
VENDREDI 08/11, 13h45 → Le silence des autres de Almudena Carracedo et Robert Bahar

Chacune des séances scolaires est accompagnée par un/des professionnel(s) et le tarif s’élève à 4€/élève (gratuit pour les accompagnants). 

plaquette scolaire

FORMULAIRE D’INSCRIPTION 

Informations et inscriptions auprès de Beaufils Sidonie : sidonie.beaufils@atmospheres53.org / 02 43 04 20 46.

consequat. fringilla ut consectetur quis, Sed ante. risus eget ipsum