A la frontera

Attente sous le soleil d'août écrasant d'autres carrosseries surchauffées. Enfin notre file avançait, passez, passez, de la main geste répété, négligent car nous n'étions rien, une foule simplement, poste français indifférent, espagnol qui laissait entrer les devises, passez, passez, un vide entre deux pancartes, cette frontière ! Au retour, dans la queue des voitures, un douanier français quelquefois venait à la portière, bavardait, avait le temps, "alors, c'était bien..?", et puis, brusque : "ouvrez-moi le coffre !" Le faux-cul pataugeait dans nos sacs, nos valises, regardait la marque des chaussures, je n'achetais jamais rien, à l'époque c'était moche ce qu'ils faisaient, et la plage nous n'avions pas pu l'emporter, seulement un petit peu de sable tombant des espadrilles.

J'imagine que, des tournants, les cars lui en ont fait tourner plus d'un avec de très vastes paysages en dessous dans les Andes, ici les miens ne sont que petits tournants noueux, je m'enfonce dans les Pyrénées par une route étroite entre des herbes, des plantes plus hautes et proches, mais comme je donne mon attention aux courbes je ne puis lancer aucun nom sur les taches blanches violettes roses qui glissent au coin de nos rétines. Toute route qui monte doit finir en Espagne, sur celle-là je veux dénicher le plus discret poste de douane. Tournants après tournants, crainte d'une voiture descendante je serre tellement à droite que les graminées cognent à la portière, parfois un bout de plante arraché saute sur la robe jaune de ma jeune amie, tombe - qu'elle recueille en souriant et jette hors - juste à la merveilleuse tentatrice limite entre l'ourlet de sa robe qu'elle tire vers le bas et la peau si dorée au dessus de ses genoux luisants, a la frontera, tiens, celle-là pas encore franchie, nous n'en avons même pas parlé, d'un instant que je rêve délicieux je ne hâterai point la venue ! A propos, la route grimpe moins, les tourments sont plus doux, et si elle s'allongeait sur l'épaule des sommets sans jamais traverser ? Non, je nous rassure tout haut, elle croisera tôt ou tard une route qui, elle, se renversera sur l'Espagne, et dans le lit de plantes où nous roulons enfouis personne ne nous trouvera.

Soudain voilà une sympathique pancarte : "Aduana" ! Je ralentis beaucoup, plein de bonne volonté. Une vieille petite maison, la douane, à droite de la route. Un douanier, ventre gris, chapeau en carton, s'arrache sous la treille à sa chaise paillée. J'arrête, nous descendons. Malgré quelque peu d'altitude "calor, calor !", le douanier fait entrer. Quand je passe la porte derrière l'étroite robe jaune, agitation folle d'une caille, la cage contre le mur. Un second douanier qui n'était pas sorti note le numéro des passeports, cogne une page de son tampon qui emplit l'unique pièce. Toutefois, si je n'intéresse aucunement, français parmi d'autres, le document péruvien, plusieurs cachets de Lima, plaisent à ceux qui s'ennuient. Le douanier du dehors veut voir, il feuillette, un douanier ça lit des passeports. J'en profite pour sortir - le seuil à deux pas - comme qui va respirer, revient, mais alors je fixe les hommes qui ne m'observent pas, prestement main droite sur cage tourne taquet afin que dans un élan prochain contre la porte de sa prison la caille trouve une liberté dont aile saura tout de suite quoi faire. Ma belle amie justement sort que les yeux douaniers suivent aux hanches, aucun ne veille sur la cage. Ils diront quelle différence d'âge, oui, et ne seront pas les derniers ! Durant notre errance espagnole joyeusement nous avons nommé ce poste de douane "la codorniz".

(Extrait imprudent d'un roman - Double blanc - juste envisagé)



Tous les films
Reflets du cinéma : Frontières
du 13 mars au 27 mars 2007

A la frontera, par Jean-Loup Trassard, Président d'honneur du festivalDéplacer les frontières, par Antoine Glémain et Willy DurandAu jour le jour... Le festival au quotidienPlans Séquences, la gazette du festivalProgrammationSoirées spécialesRencontresAutour du festivalAvec les scolairesInformations pratiques

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques