Reflets du cinéma iranien

Mercredi 25 mars : premières impressions

« L’oiseau était petit
Il ne pensait pas
Il ne lisait pas les journaux
Il n’avait pas de dette
Il ne connaissait pas les gens

L’oiseau volait dans l’air,
Au-dessus des signaux de danger,
A la hauteur de l’ignorance,
Et expérimentait follement les instants bleus

L’oiseau, oh, ce n’était qu’un oiseau
»

(Forough Farrokhzad)



Mardi 24 mars 2009, au cinéma Le Vox à Mayenne :
Golshifteh Farahani pendant la soirée de clôture
(photo Yann Guibert)


Pour les Reflets du cinéma iranien, le temps viendra, très vite, des bilans, sur la base de chiffres, de données objectives, de balance soigneuse du positif et du négatif. Mais, alors que le festival s’achève à peine, qu’il me soit permis de rassembler juste quelques impressions :

- Les sourires du personnel à l’accueil du Vox à Mayenne.

- L’histoire d’amour sublime, digne d’un Douglas Sirk, entre le propriétaire d’une exploitation maraîchère et l’une de ses ouvrières, dans Le Foulard bleu, de Rakhshan Bani-Etemad.

- L’entrée en scène des musiciens du Siâh Bâzi, comme surgissant du film qui leur était consacré par Maryam Khakipour.

- Bashu, le petit étranger, Amiro, le coureur, Baktay et son cahier, Ahmad à la recherche de la maison de son ami : autant de figures d’un désir enfantin, qui est la vie même et la source de toute création artistique.

- Janick, Michèle, Josette, Georges, Raymonde, Yann, Catherine, Nicole, Jacqueline, Marie-Noëlle, Jean-Claude, Sylvie, Charles, Jean-Yves, Alain, Fabienne, Roland, Florent, Yves et tous les autres : les bénévoles d’Atmosphères 53 qui, année après année, obstinément, portent ce festival.

- Bahman Ghobadi, expliquant au public que son film Half moon est interdit en Iran, en présence même de ses censeurs, qui assistent à toute la projection.

- Les applaudissements des spectateurs à la fin de la projection de Close-up, sur un petit écran, avec des sous-titres approximatifs, dans le sous-sol inconfortable du Théâtre de Laval.

- Esfandiar, le gardien de cimetière, devenant le spectateur de sa propre vie à la télévision dans Sommeil amer.

- La voix de Forough Farrokhzad dans La maison est noire, au milieu des lépreux.

- Le buffet iranien préparé par les jeunes étudiants de Château-Gontier pour la première séance du festival au Palace.

- La douleur de Payam Madjlessi, celle d’Abbas Bakhtiari au début de son concert du Norouz, à l’évocation de leurs longues années d’exil.

- Jafar Panahi, répondant aux questions d’un Iranien de la Mayenne dans la salle de Saint-Pierre-des-Nids.

- Massoumeh la magicienne, qui nous fait entendre et parler le persan.

- Les visages des actrices de Shirin et les motifs des tapis de Gabbeh : dans ma mémoire, un seul paysage.

- Le corps de Mohsen Makhmalbaf, marqué par les tortures subies dans les prisons du Shah il y a plus de trente ans ; sa voix douce lorsqu’il explique aux spectateurs de Laval que les seuls livres qui vaillent la peine d’être lus, les seuls films qui vaillent la peine d’être vus, sont ceux où l’on sent « le vent qui se lève ».

- Willy, Imad, Florence, Fanny : indispensables.

- Le plaisir de Marzieh Meshkini à découvrir les photographies malicieuses dans le livre de Jean-Loup Trassard, Les derniers paysans, que nous venions de lui offrir.

- La capacité des films à déjouer toute propagande, à dessiner la cartographie d’un territoire encore peu exploré, qui n’est ni l’Iran, ni la France, ni aucun lieu de ce genre, mais le pays du cinéma.

- Les « Salam Ati ! » joyeusement échangés autour des verres de vin avec nos invités.

- L’humour de Mamad Haghighat, la grâce de Golshifteh Farahani.


Pour Atmosphères 53,
Antoine Glémain


Des extraits du livre d'or du festival : ici


*


Rendez-vous en mars 2010 pour les Reflets du cinéma français.

Reflets du cinéma iranien
du 10 mars au 24 mars 2009

PrésentationAu jour le jour... le festival au quotidienProgrammationPlans Séquences, la gazette du festivalRencontres : les invités du festivalAutour du festivalAvec les scolairesInformations pratiquesPartenaires / Remerciements

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques