Reflets du cinéma italien

Les Reflets du cinéma italien sont terminés.

Quelques images de la soirée de clôture au Cinéville de Laval le mardi 25 mars :


Riparo, de Marco Simon Puccioni (Mounir Ouadi)


Marco Simon Puccioni et Antoine Glémain


Willy Durand et Marco Simon Puccioni


Willy Durand, Antoine Glémain et Janick James,
le programmateur, le directeur et la présidente
d’Atmosphères 53


Signature du Livre d’or



Rendez-vous pour la 13ème édition du festival :

Reflets du cinéma iranien, du 10 au 24 mars 2009



Sohrab Sehperi

Il faut fermer les livres.
Il faut se dresser
Et marcher sur le prolongement de l’Heure.
Il faut contempler les fleurs,
Prêter l’oreille au silence du mystère,
Courir jusqu’au fin fond de l’Être.
Il faut répondre à l’appel parfumé de la terre du Néant
Et atteindre le lieu où se rencontrent l’arbre et Dieu.
Il faut s’asseoir
Au seuil de l’Expansion mystique
Quelque part entre l’Extase et le
Dévoilement.


Sohrab Sehperi (1928-1980)



Forough Farrokhzad

La vie est peut être
Une longue avenue où
Chaque jour une femme passe
Portant un panier.

La vie est peut être
Une corde avec laquelle
Un homme se pend
Á une branche.

La vie est peut être
Un enfant qui revient de l'école.
La vie est peut être
Le temps d'une cigarette
Pendant cet engourdissement
Entre deux actes d'amour.

La vie est peut être
Le regard ébahi d'un homme
Qui soulève son chapeau pour
Saluer un autre passant, avec un sourire impersonnel.
La vie est peut être
Cet instant rétréci
Quand mon regard se brise dans tes pupilles.


Forough Farrokhzad (1935-1967)



Photographie d’Abbas Kiarostami
Reflets du cinéma italien
du 11 mars au 25 mars 2008

PrésentationAu jour le jour... Le festival au quotidienPlans Séquences, la gazette du festivalProgrammationLes Temps forts du festivalRencontres : les invités du festivalAutour du festivalAvec les scolairesInformations pratiquesPartenaires / Remerciements

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques