Le Jour où je suis devenue femme
(Roozi khe zan shodam)




Au bord des eaux turquoises du golfe Persique, sur l’île de Kish, trois récits, trois femmes à trois moments de leur vie.

Hava profite de sa dernière demi-journée de petite fille où elle peut encore jouer librement avec son ami Hassan : c’est le jour où elle va commencer à porter le voile.

Ahou participe à une course à vélo parmi des dizaines de jeunes femmes en tchador. Son mari, ses frères et son père la poursuivent à cheval.

Enfin, l’histoire d’Houra, âgée et veuve, qui décide d’acheter tout ce qu’elle n’a jamais pu s’offrir dans sa vie…

Le Jour où je suis devenue femme est le premier long métrage de Marzieh Meshkini, sur un scénario de Mohsen Makhmalbaf. Avec une grande liberté de style et de narration, la réalisatrice nous offre des images éloquentes sur le temps qui reste à une enfant, à une jeune fille et à une vieille femme pour se sentir libres : Hava et Ahou essaient de gagner du temps, l’une par le jeu, l’autre par la vitesse, alors qu’Houra est prise d’une frénésie à rattraper le temps perdu. Une très belle mise en scène, du mystère, de la poésie mais aussi de l’indignation et de la violence. Un regard engagé et saisissant sur la condition féminine.

Josette Luciani
Iran, 2001
1h20

Réalisation : Marzieh Meshkini
Scénario : Mohsen Makhmalbaf
Photographie : Ebrahim Ghafori, Mohammad Ahmadi
Musique : Mohamad Reza Darvishi
Interprètes : Fatomeh Tcheraghakhar, Hassan Nebhan, Shabnam Toluoi, Sirous Kahvarinegad, Azizeh Sadighi
Distribution : Mars Distribution
Critique (Engl.) - chicagoreader.com
Critique (Engl.) - offoffoff.com
Critique - chronicart.com
Site de la Makhmalbaf Film House
Site du film (Engl.)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques