La Vie sur l'eau
(Jazireh ahani)




Une petite communauté d’hommes, de femmes et d’enfants démunis s’est installée sur un vieux cargo abandonné en pleine mer. Leur chef, le capitaine Nemat, tente de persuader le propriétaire du bateau et les autorités de ne pas rapatrier le navire à terre. En patriarche despotique, il tente aussi de discipliner le jeune Ahmat, amoureux d’une jeune passagère, promise à un autre homme. Bien vite, sa rébellion et les corrections qu’il subit vont devenir l’exemple de la poigne de fer avec laquelle Nemat dirige sa communauté. Mais ils ne pourront pas éternellement rester sur le pétrolier, le capitaine vendant des pièces détachées du cargo, morceau après morceau.

Ce film nous propose un scénario singulier fortement chargé métaphoriquement. En effet ce cargo rouillé symbolise une société en déliquescence, à la dérive, laissant de côté une population démunie, et s'en prenant au plus frondeurs comme c'est le cas avec le jeune Ahmat qui vient bouleverser l'ordre établi par le capitaine. La métaphore ne vaut pas seulement pour l'Iran. C'est une situation que l'on peut retrouver partout que décrit avec intelligence, poésie et drôlerie le réalisateur.

Willy Durand
Iran, 2005
1h30

Réalisation et scénario : Mohammad Rasoulof
Photographie : Reza Jalali
Musique : Mohammad-Reza Aligholi
Interprètes : Neda Pakdaman, Hossein Farzi-Zadeh, Ali Nasirian
Distribution : Haut et court
Critique (Engl.) - avclub.com
Dossier - commeaucinema.com
Dossier de presse (Engl.)
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques