La Cité de Dieu
(Cidade de Deus)




La Cité de Dieu fut construite dans les années 60 afin d’accueillir les victimes des inondations qui ravagèrent le Brésil. Cependant cet habitat temporaire est très vite devenu durable et abandonné par les pouvoirs publics. Les jeunes forment alors des gangs pour assurer leur survie et l’organisation sociale de ce qui est devenu au fil des années un ghetto. Refusant la violence, Fusée, grâce à un appareil photographique, nous raconte son histoire et celle de ce ghetto, devenant ainsi un témoin et un observateur attentif. Son récit se concentre plus particulièrement sur l’ascension de Petit Dé qui très jeune devient un meurtrier sans le moindre scrupule n’hésitant jamais à tuer pour devenir le maître craint et respecté de la favela, ce qu’il deviendra effectivement.

Ce film est une fresque très violente de la vie qui fut celle de cette favela. Le réalisateur, dont c’est le troisième long métrage, filme cette histoire avec habileté, efficacité et beaucoup de talent. Il n’en reste pas moins que nous sommes très loin d’un film cherchant à mettre en scène la violence d’enfants, parfois très jeunes, dans un but spectaculaire. Bien au contraire, le réalisateur connaît son sujet, ne se laisse pas fasciner par ce qu’il met en scène et se sert même de Fusée comme exemple sans pour autant donner dans la leçon moralisante. Ce film est déconcertant et étonnant.

Willy Durand
Brésil, 2002
2h15

Réalisation : Fernando Meirelles
Scénario : Braulio Mantovani d'après le livre de Paulo Lins
Photographie : Cesar Charlone
Musique : Antonio Pinto, Ed Cortes
Interprètes : Alexandre Rodrigues, Leandro Firmino da Hora, Matheus Nachtergaele, Seu Jorge, Phelipe et Jonathan Haagensen, Douglas Silva, Roberta Rodriguez Silvia
Distribution : Mars Films

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques