La Belle personne


Junie vient de perdre sa mère. Hébergée chez son cousin Mathias, elle change de lycée en cours d’année. Belle et distante, Junie fait une arrivée remarquée dans la classe de Mathias et au milieu du groupe d’amis de ce dernier.

En secret, plusieurs garçons du groupe souhaitent courtiser la jeune fille. Mais seul le doux Otto ose vraiment le faire. Et Junie accepte de « sortir » avec lui. Mais ce que le jeune homme ne sait pas, c’est que son amie va se retrouver confrontée à une passion puissante, celle qu’aura pour elle Nemours, l’ardent professeur d’italien, chargé d’organiser un voyage de classe en Italie. Tous deux savent que leur amour est interdit et Junie va d’autant plus chercher à y résister, qu’elle prétend que le bonheur n’est qu’une illusion...

Sans reprendre une ligne du texte original mais en en gardant l’esprit et l’intrigue, Christophe Honoré clôt ce qu’il appelle sa « Trilogie de l’hiver », portrait de la jeunesse actuelle, de l’amour et de Paris. Le film relève de la même énergie que Dans Paris ou Les Chansons d’amour mais sans la même urgence.
France, 2008
1h30

Réalisation : Christophe Honoré
Scénario : Christophe Honoré, Gilles Taurand d'après La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette
Photographie : Laurent Brunet
Musique : Alex Beaupain
Interprètes : Agathe Bonitzer, Esteban Carvajal-Alegria, Léa Seydoux, Grégoire Leprince-Ringuet, Louis Garrel, Anaïs Demoustier
Distribution : Le Pacte
Analyse - cineclubdecaen.com
Critique - benzinemag.net
Critique - critikat.com
Critique - zerodeconduite.net
Critique et entretien - arte.tv
Dossier - abc-lefrance.com
Dossier - cndp.fr
Dossier - commeaucinema.com
Site de Christophe Honoré
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques