Clean




Emily (Maggie Cheung, prix d'interprétation au dernier festival de Cannes), suite à la mort par overdose de son compagnon, doit renoncer à la drogue et à son mode de vie passée pour récupérer son fils que ses beaux-parents élèvent loin d'elle. Pour y parvenir elle doit reconstruire sa vie et devenir « clean ». Personne ne veut l'aider et elle ne peut compter que sur elle-même...

Après Demonlover, qui avait plutôt déçu, Olivier Assayas réalise un mélodrame empreint de nostalgie. Clean est un film très émotionnel sans être pathétique. Il est confondant de constater à quel point tout est juste et précis, que ce soit dans la mise en scène et dans la direction des acteurs. Même si le film rend compte de la fin d'une époque, celle de la scène rock indépendante des années 80, le film n'a rien de « branché » ni de caricatural. Au coeur du film se trouve la lente et difficile reprise du dialogue entre une mère et sa fille. Avec sincérité, la mère s'adresse à son fils comme à un adulte. Elle ne cherche pas à édulcorer sa descente aux enfers, lui mentir sur son passé. En cela, le film se détache radicalement du cinéma hollywoodien et son cortège d'émotions. Maggie Cheung campe avec sûreté, précision et gravité une héroïne en équilibre précaire. Elle est épaulée par des acteurs constamment sobres et justes, tel Nick Nolte, excellent, qui joue le rôle du grand-père bienveillant et protecteur.

Willy Durand
France, 2004
1h50

Réalisation et scénario : Olivier Assayas
Photographie : Eric Gautier
Musique : David Roback, Tricky, Brian Eno
Interprètes : Maggie Cheung, Nick Nolte, Béatrice Dalle, James Dennis,, Don Mc Kellar, Jeanne Balibar
Distribution : ARP Selection

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques