Bolivia




Le racisme ordinaire à Buenos Aires, mais cela pourrait se passer n'importe où. Fred est bolivien, sans papiers, et travaille au noir dans une brasserie de quartier où les habitués sont Monsieur Tout Le Monde, avec une tendance à rejeter sur les autres la faute de tous leurs malheurs. Son patron est un exploiteur pas vraiment méchant, mais qui ne veut ni ennuis ni perdre de l'argent.

Ce film est très bien construit, par petites touches qui montrent la vie de tous les jours. La tension monte petit à petit via de petits détails parfaitement fondus dans l'ambiance de ce café. Les flics, les clients fauchés, les nuits à traîner, le téléphone à la famille lointaine, les remarques désobligeantes ou franchement racistes rendent parfaitement la situation d’isolement d’un homme que tout le monde ignore.

__________


Adrián Caetano



Adrián Caetano est né à Montevideo (Uruguay) en 1969. À 16 ans, il s'installe à Córdoba, en Argentine, où il commence à réaliser ses premiers courts-métrages. En 1997, il réalise son premier long-métrage Pizza, Birra, Faso. Le succès est immédiat et il devient alors un des chefs de file du nouveau cinéma argentin, et le film est considéré comme le coup d'envoi d'un changement cinématographique radical. Ensuite il réalise Bolivia (2001), Prix du Jury Jeune Public de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes, L'Ours rouge (2002), et Buenos Aires 1977 en 2006.
Argentine, 2001
1h15

Réalisation : Adrian Caetano
Scénario : Adrian Caetano d'après un conte de Romina Lanfranchini
Photographie : Julián Apezteguía
Musique : Los Kjarkas
Interprètes : Freddy Flores, Rosa Sánchez, Oscar Bertea, Enrique Liporace, Marcelo Videla, Héctor Anglada, Alberto Mercado
Distribution : Bodega Films
Adrián Caetano (Esp.) - me.gov.ar
Critique (Esp.) - lanacion.com.ar
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Résumé, liens (Fr. / Esp.) - ac-nantes.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques