Le Fils d'Elias
(El Abrazo Partido)




Le fils d’Elias, c’est Ariel, la trentaine, juif argentin de la troisième génération. Sa mère tient une boutique de lingerie fine « Creaciones Elias », dans une galerie marchande vieillotte de Buenos Aires. Il n’était qu’un bébé quand son père est parti pour Israël. Comme d’autres jeunes, Ariel rêve d’aller travailler en Europe pour échapper à la crise économique, mais aussi pour renouer avec ses racines polonaises et peut-être retrouver son père.

Ariel (joué par Daniel Hendler, Ours d’argent du meilleur acteur Berlin 2004), c’est un peu Daniel Burman, qui a voulu aussi, il y a quelques années quitter l’Argentine pour la Pologne. Et c’est avec beaucoup de subtilité, de tendresse et d’humour qu’il filme les états d’âme du jeune homme, ceux de sa famille et la vie de la galerie marchande avec ses personnages typiques et parfois mystérieux.

Une comédie vive, teintée de mélancolie, construite à partir de courts chapitres dont les titres retiennent à chaque fois l’attention (« Le cri ancestral » est l’un d’eux…). Un film que l’on savoure.

Josette Luciani
Argentine, 2004
1h40

Réalisation : Daniel Burman
Scénario : Marcelo Birmajer et Daniel Burman
Photographie : Ramiro Civita
Musique : Cesar Lerner
Interprètes : Daniel Hendler, Adriana Aizemberg, Jorge d’Elia, Rosita Londner
Distribution : Océan Films

Grand prix du jury. Ours d’argent Berlin 2004

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques