Perfect blue




Premier et seul film de Satoshi Kon distribué en France (Millenium Actress, 2001 et Tokyo Godfathers, 2003 sont encore inédits chez nous), Perfect Blue, sorti en 1999, est un manga à part dans la production des animes japonais. En effet, de part son sujet et la façon dont il est traité, Perfect Blue ressemble plus à un film ‘réel’ qu’à un dessin animé traditionnel. Il nous conte l’histoire de Mima, jeune chanteuse officiant dans un girl’s band et décidant de quitter son groupe pour se lancer dans une carrière d’actrice. Elle obtient d’ailleurs un rôle dans une série télévisée. Cependant, son départ de la chanson n’est pas pour plaire à tous ses fans et notamment à l’un d’eux, qui se met à dévoiler les détails de sa vie privée sur internet et va jusqu’à la menacer ainsi que ses proches…

Le début du film est assez déroutant, avec ses scènes de concert et de liesse populaire autour du groupe de jeunes filles (cela n’est pas sans rappeler nos star academy ou autres popstars) mais très vite, il prend une autre tournure et devient un thriller psychologique haletant. La mise en scène se met au diapason avec ‘des mouvements de caméra’ dignes du cinéma classique. Le climat d’angoisse dans lequel on est plongé alors se maintient jusqu’au dénouement final.

Comme le dit Roger Corman : « Si Alfred Hitchcock s’était associé avec Walt Disney, ils auraient fait un film comme celui-ci ».
Japon, 1998
1h

Réalisation : Satoshi Kon
Scénario : Sadayuki Murai d'après une nouvelle de Yoshikazu Takeuchi
Musique : Masahira Ikumi
Avec les voix de Junko Iwao, Rica Matsumoto, Shinpachi Tsuji, Massaki Okura
Distribution Metropolitan Filmexport
Dossier pédagogique CNC - site-image.eu

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques