On n'est pas des marques de vélo




On n'est pas des marques de vélo est un portrait de Bouda, jeune danseur Hip Hop de 30 nas, entré en France à l'âge de 4 mois avec sa famille, victime de la loi dite de « double peine » qui, au sortir d'une peine de prison, expulse les enfants de l'immigration vers des pays d'origine qui leur sont devenus étrangers. Un destin à la fois individuel et collectif – son utopie et sa chute – l'histoire d'une génération au coeur des banlieues nord de Paris (le fameux « 93 ») où naquit en France le mouvement Hip Hop au début des années 80.

Jean-Pierre Thorn montre, au-delà et au travers du portrait de Bouda et de ceux qui l'entourent, comment des zones entières de pauvreté sont aujourd'hui stigmatisées et ceux qui y vivent victimes de toutes les discriminations. Le film relève donc du combat contre l'exclusion au travers du jeune Bouda devenu un symbole des conséquences dramatiques de l'iniquité d'un système politique qui traite sa jeunesse comme un ennemi intérieur.
France, 2002
1h30

Réalisation : Jean-Pierre Thorn
Photographie : François Khunel, Aurélien Devaux
Son : Jean-Paul Bernard
Musiques : Madizm & Sec.Undo, D'Okta / DJ Namock
Graffs : Noé Two « R.A.W. » & Nordine « T.W.A. »
Chorégraphies : Farid Berki, Cie « Melting spot » & « Les Authentik'a »
Avec notamment : Bouda, Sidney, Kool Shen, Jimmy Kiavué, Stéphane Maugendre
Distribution : Mat Films


accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques