American splendor




Dans les années 70, Harvey Pekar, grassouillet chauve d’une trentaine d’années, travaille comme archiviste à l’hôpital des vétérans de Cleveland. Miné par le départ de sa deuxième femme et son quotidien plus que morose, il est en perpétuelle dépression. Cela ne l’empêche pas d’être un passionné de musique. Il passe d’ailleurs le plus clair de son temps à écouter des disques et à écrire des articles sur le jazz. Un jour, lors d’un vide-grenier, il fait la connaissance de Robert Crumb, auteur de comic-books. Le travail de son nouvel ami inspire Pekar, qui décide lui aussi de se mettre à la BD. Harvey ne sait pas dessiner mais a un talent inné pour écrire. Et qu’à cela ne tienne s’il n’a rien à raconter, ses bandes-dessinées parleront de... lui !

American Splendor
est une histoire vraie, celle d’Harvey Pekar, un looser brillant, auteur de comic-books d’un nouveau genre, dont il est le héros, et où il témoigne de la morosité de son quotidien. Le film retrace la vie de l’artiste et rend un hommage vibrant à son œuvre. Un peu trop cynique et froid, American splendor est une réussite grâce à l’ingéniosité de la mise en scène et à une multitude de trouvailles amusantes, comme les interventions filmées ou en voix off du vrai Pekar, ou les fondus entre images de BD et plans du film... Enfin, l’acteur Paul Giamatti apporte profondeur, sincérité et humanité à son personnage. Emmené par une bande originale jazz et rock entraînante, American splendor est le portrait original d’un personnage haut en couleurs.
USA, 2003
1h40

Réalisation et scénario : Shari Spriger Berman et Robert Pulcini d’après les bandes dessinées de Harvey Pekar et Joyce Brabner
Photographie : Terry Stacey
Musique : Mark Suozzo
Interprètes :Paul Giamatti, Harvey Pekar, Hope Davis, Joyce Brabner, Judah Friedlander, Toby Radloff, James Urbaniak
Distribution : Diaphana distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques