Enfances


Six anecdotes, six films qui s’enchaînent, une échappée dans l’enfance, celle d’auteurs renommés ayant marqué de leur style l’Histoire du cinéma (Fritz Lang, Orson Welles, Jacques Tati, Jean Renoir, Alfred Hitchcok et Ingmar Bergman).

C’est sur l’histoire de ces cinéastes que s’arrêtent ici de jeunes réalisateurs, ces petites histoires enfantines décidant parfois de toute une vie et venant ainsi éclairer leurs œuvres. Des histoires qui se croisent pour ne plus former qu’un seul et même film sur l’enfance, baignée de blessures, de frustrations, de rencontres...

Enfances part d'un désir du réalisateur et scénariste Yann Le Gal de mettre en scène une anecdote de jeunesse liant Charlie Chaplin et John Huston. Mais alors qu'il travaillait sur ce projet qui ne verra finalement jamais le jour à cause de soucis logistiques, le concept lui, est resté.

Difficile pour un réalisateur ou un cinéphile de dire aujourd'hui qu'il n'a pas été influencé d'une manière ou d'une autre par un de ces six maîtres de l'image dont l'œuvre fait aujourd'hui école de part le monde. Portant individuellement en eux les racines d'un genre particulier, chacun a apporté sa pierre à un édifice qui leur doit aujourd'hui beaucoup.

Autant dire que fouiller leur passé est à ce titre un exercice au potentiel ouvertement passionnant. Afin de s'acquitter de la tache, Yann Le Gal s'est chargé de retrouver et de sélectionner six anecdotes bien représentatives, afin non seulement d'analyser, mais également de rendre hommage de manière thématique à ces réalisateurs d'exception. Porté à l'écran par de jeunes réalisateurs, le projet a alors pris vie sous la forme d'une oeuvre qui est bien plus qu'un simple ensemble de courts métrages.
Entre le drame humain, les préoccupations politiques, sociales ou artistiques d'une enfance où tout se joue, chacun se voit confronté à des instants qui vont leur permettre de grandir d'un coup tandis que la situation et le souci de reconstitution historique, rendu ici avec humilité et sobriété, permettent de replacer les histoires dans un contexte qui leur apporte une densité salvatrice. A la fois hommage, exercice de style et psychanalyse autant enfantine que visuelle, Enfances est au final un patchwork réjouissant d'époques et d'ambiances qui permet à la majorité de ses auteurs de marquer d'une pierre blanche une carrière prometteuse tout en saluant le travail de ceux sans qui le septième art aurait une autre forme aujourd'hui.
France, 2008
1h20

Réalisation et scénario : Yann Le Gal, Isild Le Besco, Joana Hadjithomas, Khalil Joreige, Corinne Garfin, Ismael Ferroukhi, Safy Nebbou
Musique : Tal Haddad
Interprètes : Julie Gayet, Elsa Zilberstein, Clotilde Hesme, Emmanuelle Bercot, Isild Le Besco, Pascal Elso
Distribution : Zelig Films
Critique - benzinemag.net
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Fiche détaillée - laterna magica
Pistes pédagogiques - cndp.fr
Site du film

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques