Woman on the beach
(Haebyonui yoin)


Joong-rae, réalisateur, peine à écrire son prochain scénario. Il insiste auprès de Chang-wook, son ami chef décorateur, pour que ce dernier l'accompagne à Shinduri, une station balnéaire, car il pense pouvoir y trouver l'inspiration. Chang-wook accepte mais à la condition de pouvoir emmener sa petite amie, Moon-sook.

Joong-rae est d'emblée très attiré par Moon-sook dont la relation avec Chang-wook est en fait loin d'exister réellement. Moon-sook ne tardera pas à faire son choix entre les deux hommes... Quelques jours plus tard, toujours à Shinduri, Joong-rae, resté seul, fait la connaissance d'une autre jeune femme qui ressemble, ou qu'il veut faire ressembler, à Moon-sook...

Avec Woman on the beach, Hong-Sang-soo s'amuse et nous amuse beaucoup tant ses personnages, principalement les hommes, sont pitoyables à un point que cela devient très drôle. On se croirait dans un film de Rohmer mais en beaucoup plus amusant ! D'abord il y a Chang-wook qui est parfaitement inexistant et incapable de faire face à tous les retournements de situation. Sa petite amie le "quitte" (il n'y aura pas de scène de rupture) pour Joong-rae sans que cela ne l'émeuve vraiment. Deux possibilités : soit cela l'arrange soit il ne voit rien ou ne veut rien voir de la relation qui se noue entre Joong-rae et Moon-sook. Ensuite, et là c'est assez magistral, il y a Joong-rae, qui fera tout ce qu'il peut pour séduire Moon-sook. Il lui dit qu'il l'aime et rien ne permet de douter de sa sincérité. Néanmoins, après avoir couché avec elle, il lui propose seulement de rester en contact... Quelques jours plus tard il séduira avec tout autant de détermination une autre jeune femme. Tout cela serait très banal si en fait Joong-rae était un homme qui en fait des tonnes pour séduire les femmes puis les plaque sans le moindre scrupule pour passer à la suivante. Or il n'en est rien car Joong-rae est surtout, sur le fond, incapable d'aimer une femme (comme la grande majorité des personnages masculins des films d'Hong Sang-soo). Il se rend pitoyable de lui-même.

Filmés et mis en scène par Hong-Sang-soo, ces marivaudages sont absolument délicieux.

Willy Durand
Corée, 2006
2h10

Réalisation et scénario : Hong Sang-soo
Photographie : Jung Young-min
Musique : Jeong Yong-jin
Interprètes : Kim Seung-woo, Ko Hyun-joung, Song Sun-mi, Kim Tae-woo
Distribution : Sophie Dulac Distribution
Critique - critikat.com
Critique - lemonde.fr
Critique - lesinrocks.com
Critique - liberation.fr
Critique et entretien (vidéo) - arte.tv
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques