Night and day
(Bam gua nat)


Sung-nam arrive à Paris en plein été. Il est là car il a dû fuir la Corée. Il pense y être recherché pour avoir fumé un joint. Très vite il intègre la petite communauté coréenne qui vit à Paris. Le jour il se promène dans Paris et vit au fur à mesure des rencontres, la nuit il téléphone à sa femme restée en Corée.

Il rencontre d'abord, sans la reconnaître dans un premier temps, une jeune femme dont il a été l'amant en Corée. Celle-ci semble avoir très envie de vivre une nouvelle relation avec lui mais il s'esquive. Il fait ensuite la connaissance de Hyun-ju et de sa colocataire Yu-jeong...

Hong Sang-soo qui avait depuis longtemps envie de tourner un film à l'étranger a choisi Paris pour Night and day. Il a en effet vécu une année, en 1991, à Paris pour découvrir le cinéma français à la cinémathèque. Cette expérience influencera durablement son cinéma ce qui fait de Hong Sang-soo un cinéaste coréen assez atypique). Mais de Paris, Hong Sang-soo se contente de filmer les trottoirs, les coins de rues et quelques terrasses du 14ème arrondissement, là où se retrouve une bonne partie de la petite communauté coréenne de Paris.

C'est donc dans ce Paris réduit à sa plus simple expression et déserté qu'évolue le personnage de Sung-nam. Etant dans une situation qui lui laisse beaucoup de latitude pour faire ce qu'il veut mais n'ayant pas vraiment d'existence réelle, sociale (sa vie est comme entre parenthèses) Sung-nam est un personnage qui se pense capable de jouer sur tous les tableaux, de maîtriser les situations selon son bon vouloir. Il ira de déconvenues en déconvenues et on ne pourra s'empêcher de se dire que c'est bien fait pour lui ! Comme souvent dans les films de Hong Sang-soo le masculin n'est pas à l'honneur et ce film en est une très bonne illustration.

Le film est passionnant et l'intrigue beaucoup moins simple qu'il n'y paraît : des jeux de séduction, des émotions que l'on reconnaît immédiatement et auxquelles on ne peut s'empêcher de participer. Hong Sang-soo nous entraîne dans son film et c'est avec beaucoup de plaisir qu'on se laisse porter.

Willy Durand
Corée, 2007
2h25

Réalisation et scénario : Hong Sang-soo
Photographie : Kim Hoon-kwang
Musique : Jeong Yong-jin
Interprètes : Kim Young-ho, Park Eun-hye, Hwang Su-jung, Kee Joo-bong, Kim You-jin, Seo Min-jeong, Lee Sun-Kyun, Jung Ji-hye
Distribution : Sophie Dulac Distribution
Critique - cinemapolis.info
Critique - critikat.com
Critique - lesinrocks.com
Critique et entretien (vidéo) - arte.tv
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques