Versailles


Paris, aujourd’hui. Un enfant et sa jeune mère dorment dehors. Nina est sans emploi, ni attaches. Enzo a 5 ans. Leur errance les conduit à Versailles.

Dans les bois, tout près du château, un homme, Damien, vit dans une cabane, retranché de tout. Nina passe une nuit avec lui. Au petit matin, Nina laisse l’enfant et disparaît. À son réveil, Damien découvre Enzo, seul. Au fil des jours, des saisons, l’homme et l’enfant vont se découvrir, s’apprivoiser, s’attacher. Leur lien sera aussi fort que leur dénuement. Un jour pourtant il faudra quitter la cabane…

Premier film de Pierre Schoeller (scénariste par ailleurs de Quand tu descendras du ciel d'Eric Guirado et de L'Afrance d'Alain Gomis), Versailles traite avec gravité mais sans pathos du préoccupant problème de l’exclusion tout en tissant de très jolies relations humaines. La plus touchante : celle qui noue le petit Enzo à Damien, campé par un excellent Guillaume Depardieu, qui prend corps sur la longueur, par petites touches malines. Si l’on se retrouve régulièrement remué, c’est aussi par le naturel sidérant du très jeune acteur, Max Baissette de Malglaive.
France, 2008
1h55

Réalisation et scénario : Pierre Schoeller
Photographie : Julien Hirsch
Musique : Philippe Schoeller
Interprètes : Patrick Descamps, Guillaume Depardieu, Aure Atika, Max Baissette de Malglaive, Judith Chemla, Brigitte Sy
Distribution : Les films du losange
Critique - critikat.com
Critique - lemonde.fr
Critique - liberation.fr
Critique et entretien - arte.tv
Dossier - commeaucinema.com
Entretien (audio) - telerama.fr
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques