Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran




A 13 ans, Moïse vit seul avec son père dans le 9e arrondissement, le Paris populaire des années 60. Sa mère est partie il y a longtemps. Livré à lui-même, le jeune garçon va a l'école, fait les courses et la cuisine, pendant que son père se morfond dans sa tristesse et dans la grisaille de leur appartement. Moïse écoute les tubes à la radio, s'amuse en balançant de l'eau sur sa petite voisine qui s'entraîne au Madison, et observe les jolies prostituées de sa fenêtre. Sa solitude se voit bouleversée par son amitié avec Monsieur Ibrahim, l'épicier arabe de la rue Bleue. Momo va trouver en lui le père qui lui manque, et un guide vers les plaisirs simples et essentiels de la vie.

En adaptant Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de Eric-Emmanuel Schmitt, François Dupeyron (La Chambre des officiers) réussit un film simple d'accès, agréable à regarder et plein de bons sentiments. Le vieux musulman et le jeune juif, le vieil homme et l'adolescent, autant de symboliques qui habitent le film mais ne l'alourdissent pas car F. Dupeyron distille les effets dans les dialogues, les regards, les gestes, les situations. La reconstitution des années 60 très travaillée ajoute beaucoup de charme au film. Le jeune Pierre Boulanger est une vraie révélation, excellent dans son personnage mêlant candeur et assurance, face à Omar Sharif qui réussit une composition émouvante. Un film poétique et humaniste.
France, 2003
1h35

Réalisation : François Dupeyron
Scénario : François Dupeyron et Eric-Emmanuel Schmitt d'après l'œuvre de Eric-Emmanuel Schmitt
Photographie : Rémy Chevrin
Interprètes : Omar Sharif, Pierre Boulanger, Gilbert Melki, Isabelle Renauld, Lola Naymark, Anne Suarez

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques