Le Tango des Rashevski




L’histoire commence avec la mort de Rosa, la grand-mère. Elle détestait la religion et les rabbins, et pourtant elle avait réservé un emplacement dans le carré juif du cimetière. Du coup les Rashevski sont complètement perdus, ressentent des préoccupations qu’ils ne se connaissaient pas et ne sont pas d’accord entre eux. Ils ne savent pas comment enterrer Rosa. Elle leur manque déjà, et l’enterrement n’est que le début de leurs nouvelles vies, sans Rosa. En effet, les Rashevski commencent à se poser des questions sur leur identité et partent dans des aventures très personnelles, comme si leurs existences n’étaient pas déjà assez compliquées…

Le premier long métrage de Sam Gabarski, réalisateur de plusieurs courts métrages, met en scène de manière comique ce qu’on pourrait appeler une famille juive très libérale, c’est-à-dire laïque mais attachée au judaïsme, nostalgique d’une tradition mais ne la pratiquant pas. Tout cela est évidemment contradictoire et nourrit parfaitement les nombreuses scènes comiques mises en scène par le réalisateur.
France / Belgique, 2003
1h40

Réalisation : Sam Garbarski
Scénario : Philippe Blasband, d’après une histoire de Sam Garbarski
Photographie : Virginie St Martin
Musique : Michael Galasso
Interprètes : Hippolyte Girardot, Ludmila Mikaël, Michel Jonasz, Daniel Mesguich, Nathan Cogan, Jonathan Zaccaï, Tania Garbarski, Rudi Rosenberg, Selma Kouchy, Moscu Alcalay
Distribution : Rezo Films

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques