Mari Iyagi




Nam-woo est un employé de bureau ordinaire. Un jour il retrouve son ami d’enfance, Joon-ho, qui lui rapporte un objet qui éveille en lui de nombreux souvenirs. A l’âge de 12 ans, Nam-woo vivait avec sa mère et sa grand-mère dans un village portuaire. Il passait son temps à se promener et à rêver ne s’apercevant pas de l’amour que lui portait Sook, une jeune camarade d’école. De même Joon-ho ne s’apercevait de rien et s’évertuait à tendre continuellement des pièges à Sook. Un jour, Nam-woo découvrît dans un magasin un objet qui allait lui révéler un monde magique et bouleverser son existence.

Ce dessin animé coréen est une vraie découverte. Lee Sung-gang, dont c’est le premier film, réalise un dessin d’une grande finesse et qui s’avère très doux sur l’écran. Il propose ainsi un monde charmant, serein, plein de sensations et d’aventures oniriques qui ne peuvent que toucher les spectateurs. Même si ce dessin animé semble s’adresser en priorité au moins de 12 ans, il ne fait aucun doute qu’il est tout à fait à même de prendre du sens pour les plus grands tant il y est question des différents moments qui fondent une existence.

Willy Durand
Corée, 2002
1h20

Réalisation : Lee Sung-gang
Scénario : Kang Soo-jung, Seo Mi-ee et Lee Sung-gang
Images : Kwon Kun-uk
Musique : Lee Byeong-woo
Avec les voix françaises de Gwénael Sommier, Stéphane Marais, Gabriel Villenave et Vincent Debouard
Distribution : Gebeka Films

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques