Chronique d'une disparition
(Segall ikhtifa)




Elia Suleiman poursuit sa réflexion avec Chronique d'une disparition. Elle prend la forme d'un journal composé de deux temps : "Nazareth, journal intime" et "Jérusalem, journal politique".

Le film est donc une suite passionnante de moments puisés par le réalisateur dans son enfance et dans sa vie et d'autres propres à la situation israélo-palestinienne. Le tout est orchestré magistralement : les moments tendres, critiques, drôles se succèdent et chaque moment de ce journal se transforme en autant d'occasion de penser. Ce film est une quête d'identité et une tentative de compréhension dont le fil conducteur n'est autre que le réalisateur lui-même.
Palestine, 1996
1h30

Réalisation et scénario : Elia Suleiman
Photographie : Marc-André Batinge
Musique : Alla Abed Azria
Interprètes : Fuad Suleiman, Nazira Suleiman, Elia Suleiman, Ula tabari
Analyse - vacarme.org
Critique - telerama.fr
Entretien - vacarme.org

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques