Un monde presque paisible




Août 1946 à Paris. Au cœur du quartier des tailleurs juifs, Mr Albert redonne vie à son atelier de couture avec la complicité de sa compagne Léa et d’un personnel entièrement dévoué à ce chaleureux patron. Même si la « reprise » du travail n’en est qu’à ses prémices, chacun y met tout son cœur et toute son énergie. Autour de quelques machines à coudre, trois tables et des rouleaux d’étoffe, quatre femmes, cinq hommes et quelques enfants réapprennent à vivre. Ces gens ordinaires et admirables, mais fragilisés à l’extrême, sont déterminés à faire le pari de la vie avec, si possible, de la légèreté et de la fantaisie.

Pour son trentième film, Michel Deville réussit avec justesse à adapter le libre de Robert Bober, Quoi de neuf sur la guerre, une œuvre forte et émouvante. Le film, à l’image du livre, est une œuvre délicate et chargée d’émotions sans pour autant céder au pathos. Ce sont les nombreux interprètes qui portent chacun à leur manière cette émotion au travers d’une multitude de scènes magiques et lumineuses. Un très beau film.
France, 2002
1h30

Réalisation : Michel Deville
Scénario : Michel et Rosalinde Deville d’après « Quoi de neuf sur la guerre » de Robert Bober
Photographie : André Diot
Musique : Giovanni Bottesini
Interprètes : Simon Abkarian, Lubna Azabal, Zabou Breitman, Clotilde Courau, Vincent Elbaz, Julie Gayet, Denis Podalydès
Distribution : Films du Losange

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques