Guerre et paix dans le potager


Guerre et Paix dans le Potager est une mini-série documentaire scientifique, humoristique et poétique, sur les aventures minuscules et extraordinaires qu'entretiennent les plantes du potager avec les animaux et les hommes qui les entourent.

En filmant le potager comme une mini jungle peuplée de milliers d’animaux et de quelques géants, les jardiniers ; le réalisateur Jean-Yves Collet nous entraîne dans une découverte inédite.

D’importants moyens techniques ont été mis en oeuvre pour la réalisation de cette série qui se présente comme un conte. Elle raconte les aventures et les péripéties des créatures végétales, animales et humaines qui composent le potager de la famille Aublanc, en plein coeur du bocage breton.

Le premier épisode se déroule d’avril à août. Le mulot qui habite juste à droite du chemin en entrant dans le potager du Moulin Neuf tient le rôle principal. Il entend tout, il sent tout, il voit tout… et il goûte (presque) à tout ! Au printemps, les jardiniers doivent surveiller leurs semis de près : le mulot adore les graines, les limaces raffolent des tendres feuilles à peine sorties de terre, les doryphores le feuilles de pomme de terre, les chenilles de piéride celles des choux, les perce-oreilles celles des dahlias … Contre tous ces ravageurs, les jardiniers mettent en place des stratégies de lutte adaptées : pièges à fromage contre les mulots, pièges à bière ou à pomme de terre contre les limaces, sacs de couchages pour les perce-oreilles, ramassages systématique des doryphores… Heureusement, dans le même temps, si les légumes ont nombre d’ennemis parmi les animaux, ils y comptent tout autant d’amis fidèles et dévoués… Les lombrics brassent et améliorent le sol, les crapauds et les grenouilles éliminent quantité d’insectes indésirables, et dans le compost, des milliers d’animaux microscopiques transforment les déchets biodégradables en engrais de grande qualité…



Le deuxième épisode se déroule d’août à novembre. Cette année, le potager du Moulin Neuf est aussi beau que généreux. Ici, les jardiniers n’utilisent jamais d’insecticide chimique, mais en contrepartie, ils savent que leur potager abrite des milliers d’insectes assistants jardiniers. Certains, comme les abeilles, aident les plantes à se reproduire, d’autres livrent de jour comme de nuit une guerre implacable aux ennemis des légumes. Des guêpes parasitoïdes, aussi terrifiantes que minuscules, perforent la peau des pucerons et pondent des oeufs microscopiques à l’intérieur de leur corps. Ces oeufs se transforment ensuite en larves qui mangent les pucerons vivants, de l’intérieur. Plus tard, les pucerons meurent, et de nouvelles guêpes adultes, en sortent tel des aliens. Les coccinelles, les mouches sirphes et les demoiselles
aux yeux d’or pondent de préférence à proximité des colonies de pucerons : leurs futures larves se nourrissent principalement, voire exclusivement, de pucerons. Les araignées font également disparaître chaque année des milliers d’insectes ravageurs...
France, 2006
1h40

Réalisation et scénario : Jean-Yves Collet
Distribution : 13 Production

Prix spécial du jury et prix du public au Festival de l'Oiseau et de la nature d'Abbeville 2007

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques