La Gloire de mon père




A u début du siècle, le petit Marcel découvre avec émerveillement le monde qui l'entoure : la famille, l'école, la ville et les collines de Provence inondées de soleil et bercées par le chant des cigales.

Le film donne vie aux personnages succulents de Marcel Pagnol. Joseph, le père, remplit avec dignité sa mission d'instituteur public, défenseur de la laïcité. La fragile et douce Augustine, la mère, est toujours au service de son mari et de ses enfants. Marcel, l'aîné, découvre au cours d'un été l'amour de la Provence... et la duplicité des adultes. Avec des personnages secondaires, tous forment une galerie de portraits attachants.

Tout ce monde s'exprime avec les mots de Pagnol, ceux qui nous ont émus et fait sourire à la lecture de ces "Souvenirs d'enfance", dont Yves Robert a tiré un second long métrage : Le Château de ma mère. La Provence, toujours présente, vibre sous nos yeux et à nos oreilles. On sort de la classe, fidèle reconstitution du début du siècle, pour découvrir la garrigue lumineuse, bruissant du chant des cigales. C'est ici que nos héros vont passer des vacances merveilleuses au contact des plantes odorantes et des animaux sauvages.
France, 1990
1h45

Réalisation : Yves Robert
Scénario : J. Tonnerre, L. Nucéra, Y. Robert d'après l'oeuvre de Marcel Pagnol
Musique : Vladimir Kosma
Interprètes : Philippe Caubère, Nathalie Roussel, Thérèse Liotard, Didier Pain, Julien Ciamaca
Dossier - abc-lefrance.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques