Dans la vie


Esther, une femme âgée de confession juive, a besoin d'une assistance permanente. Mais elle use ses gardes-malades, du fait de sa mauvaise humeur, et la dernière en date vient de démissionner. Elie, le fils d'Esther, ne sait plus quoi faire.

Sélima, l'infirmière de jour, propose les services de sa mère, Halima, musulmane pratiquante. Contre toute attente, une vraie complicité se crée entre les deux femmes. Halima sait se faire apprécier et respecter. Pleine d'énergie, elle redonne à Esther le goût de vivre.

Philippe Faucon explique que Dans la vie évoque les facteurs de séparation et d'exclusion que peut entraîner l'origine communautaire : "Nous voulions montrer tout ce que ce climat de crispation peut susciter de fermeture, de tous côtés. Dans le film, on est à l'été 2006, au plus fort de la tension provoquée par l'attaque israélienne à l'intérieur du Liban, contre le Hezbollah, à la suite de l'enlèvement de deux soldats israéliens. Dès les premières fois où l'on voit la mère de Sélima, elle est dans une attitude de blocage, conditionnée par ce climat. Elle dit : "Je n'aime pas ces gens", lorsque Sélima lui apprend qu'elle va travailler à domicile chez Esther, une femme juive. Or, toute la suite du film nous montre à quel point ces premiers réflexes conditionnés de fermeture ne correspondent pas à sa nature réelle profonde."
France, 2008
1h10

Réalisation : Philippe Faucon
Scénario : Amel Amani, William Karel, Sarah Saada
Photographie : Laurent Fénart
Interprètes : Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot, Zohra Mouffok, Hocine Nini
Distribution : Pyramide Distribution
Critique - arte.tv
Critique - critikat.com
Critique - lemonde.fr
Critique - liberation.fr
Critique - telerama.fr
Dossier - commeaucinema.com
Dossier pédagogique - zerodeconduite.net
Entretien - humanite.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques