La Fiamma che non spegne

La veuve d'un carabinier tente de dissuader son fils de suivre la voie paternelle, mais Salvo s'enrôle et combat en Afrique. Il décide de se sacrifier pour sauver 22 otages condamnés à mort par les nazis.

Tiré du roman Italia gens de Franco Navarre, le film est emprunt d'une atmosphère provinciale, aux accents rappelant l'univers des livres de De Amicis, il se boucle par un final bouleversant.

Premier film vraiment personnel, La Fiamma che non spegne est mal compris dans le contexte de l'après-guerre et jugé trop peu "engagé". Vittorio Cottafavi est alors conduit à se spécialiser dans les films d'aventures, les mélodrames et les peplums, d'apparence moins ambitieux.
Italie, 1949
1h35

Réalisation : Vittorio Cottafavi
Scénario : Giorgio Capitani, Fulvio Palmieri, Oreste Biancoli
Photographie : Gabor Pogàny
Interprètes : Gino Cervi, Maria Denis, Carlo Campanini, Leonardo Cortese, Fulvia Mammi, Gian Paolo Rosmino
Source : Istituto italiano di cultura
"Mon ami Vittorio Cottafavi", par Bertrand Tavernier - signododragao.blogspot.com
Entretien de Vittorio Cottafavi avec Michel Mourlet et Paul Agde - Présence du cinéma N° 9, décembre 1961 (extraits)
Sur Vittorio Cottafavi (et le film Les Légions de Cléopâtre) - peplum.infos

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques