Le Sourire de ma mère
(L'Ora di religione)




Ernesto (formidablement interprété par Sergio Castellitto que nous avions pu voir récemment dans Va savoir ! de J. Rivette) est peintre et illustrateur de contes pour enfants. Il est sur le point de se séparer de sa femme tout en restant très attaché à son fils, Leonardo. Sa vie bascule le jour où il reçoit la visite d’un envoyé du Vatican qui lui annonce que sa mère est en cours de béatification. Celle-ci a en effet été tuée naguère par l’un des frères d’Ernesto. Très vite il comprend que la procédure est en cours depuis trois ans et que tous ses proches la lui ont cachée. Commence alors pour lui un vrai travail de résistance car non seulement il est profondément athée mais il lui est impossible de voir sa mère comme pouvant être une sainte.

Le nouveau film de Marco Bellocchio, dont le scénario est particulièrement habile, met en scène un complot socio-politique qui est une occasion pour réfléchir sur les liens entre religion et politique en Italie. Il s’agit aussi de la réflexion d’un intellectuel athée face à son environnement. Enfin, Le Sourire de ma mère, comme les autres films de M. Bellocchio , est un film exigeant et remarquablement bien filmé. Les images sont magnifiques.

Willy Durand
Italie, 2001
1h42

Réalisation et scénario : Marco Bellocchio
Photographie : Pasquale Mari
Musique : Riccardo Giagni
Interprètes : Sergio Castellitto, Jacqueline Lustig, Chiara Conti, Alberto Mondini, Gianni Schicchi, Gigio Alberti
Distribution : Océan Films

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques