In memoria di me


Un grand et magnifique monastère jésuite, tel est le cadre de ce film tourné entièrement à San Georgio Maggiore près de Venise. Le roman de Furio Monicelli « Le Jésuite Parfait » (1960) a servi de base à la réflexion du cinéaste.

In Memoria di me, c’est la quête spirituelle d’un jeune homme, Andrea, et de deux autres novices, Fausto et Zanna, pendant leur période de noviciat avant la prêtrise. Leur tumulte intérieur est filmé avec subtilité et suspense. Ce film est une méditation sur la foi, la grâce, le doute, le doute sur le doute, le MOI, etc.

La façon de filmer est remarquable : des corps (souvent beaux et virils) se croisent et s’entrecroisent en silence mais habitent l’espace et l’écran. Des regards extérieurs intenses deviennent des regards intérieurs dans un cadre austèrement beau. Les dialogues sont avares mais toujours très significatifs et jamais pesants. Une sensualité latente (mais là n’est pas le propos) plane sur le film. La bande son utilise des concertos pour pianos, des valses … de façons étonnantes. Un très beau film à découvrir et à apprécier…

Claudine Durand
Italie, 2007
1h58

Réalisation et scénario : Saverio Costanzo
Photographie : Mario Amura
Musique: Alter Ego
Interprètes : Christo Jivkov, Filippo Tomi, Marco Baliani, André Hennicke, Fausto Russo Alesi
Distribution : Pierre Grise
Critique - filmdeculte.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques