L'Année où mes parents sont partis en vacances
(O ano em que meus pais sairam de ferias)


Brésil, 1970, la coupe du monde de football bat son plein et le régime politique se durcit. C’est dans ce contexte chaotique que les parents de Mauro, jeune garçon de 12 ans, décident «de partir en vacances».

En réalité ils fuient la dictature et confient leur fils à son grand-père. Mais celui-ci n’est pas au rendez- vous et Mauro est recueilli par la communauté haute en couleur du quartier juif de Sao Paulo. L’été de tous les dangers devient celui de tous les bonheurs.

« J’ai choisi de situer mon film en 1970 dans un contexte politique extrêmement tendu et au début de la coupe du monde de football… c’est la duplicité et l’ambiguité de cette situation qui m’intéressaient : d’un côté la terreur d’un régime et de l’autre la joie et l’émulation collective.» (Cao Hamburger)

C’est une histoire sensible, bouleversante et poignante, comme Cao Hamburger avait su nous le montrer dans son précédent film : Central do Brasil ; il met en évidence cette formidable cohabitation de différentes communautés ; comme on le voit dans la partie de football entre Italiens, Juifs et Noirs. Cette richesse et cette énergie qui émanent de ces différentes cultures permettent au jeune Mauro de se reconstruire et de se consoler de l’absence de ses parents.

Janick James
Brésil, 2006
1h50

Réalisation : Cao Hamburger
Scénario : Claudio Galperin, Bráulio Mantovani, Anna Muylaert, Cao Hamburger
Photographie : Adriano Goldman
Musique : Beto Villares
Interprètes : Paulo Autran, Simone Spoladore, Michel Joelsas, Germano Haiut, Daniela Piepszyk, Caio Blat, Eduardo Moreira
Distribution : Haut et Court
Critique - arte.tv
Critique - critikat.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques