Les Toits de Paris


A Paris, pendant la grande canicule. Sous les toits, le vieux monsieur Marcel habite seul dans une chambre de bonne. Les visites sont de plus en plus rares et les enfants ne donnent plus guère de leurs nouvelles. Heureusement, il y a Amar, un voisin d’étage...

Hiner Saleem (cinéaste kurde, réalisateur de Vodka Lemon, Dol et la vallée des tambours…) choisit Paris pour son 6ème long métrage.

L’histoire commence pendant la canicule du mois d’août, elle se terminera avec le froid glacial de l’hiver. Sous les toits de Paris, ce sont les chambres de bonnes : y vivent Marcel (Michel Piccoli, exceptionnel), son ami Amar, et aussi un toxicomane qui aime une jeune fille, vendeuse dans une épicerie.

Marcel et Amar vont à la piscine une fois par semaine pour prendre une douche, puis ils partagent un repas à la brasserie du coin. Thérèse, la serveuse, manifeste à Marcel un intérêt auquel il n’est pas indifférent.
Amar quittera la chambre pour rentrer dans son pays, la jeune fille sera expulsée après l’overdose de son amoureux. Marcel restera seul, alors que le propriétaire veut disposer de l’étage et s’impatiente.

Hiner Saleem filme la solitude, la pauvreté, la déchéance de la vieillesse. Les paroles sont rares, mais les attitudes, les regards, les silences donnent à cette émouvante et terrible histoire des moments de grâce, de poésie, d’humour et de bonheur.

Josette Luciani
France, 2007
1h38

Réalisation et scénario : Hiner Saleem
Photographie : Andreas Sinanos
Interprètes : Michel Piccoli, Mylène Demongeot, Maurice Bénichou, Marie Kremer, Birol Unel
Distribution : Diaphana
Critique - arte.tv
Critique - lemonde.fr
Critique - liberation.fr
Critique - rfi.fr
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques