Les Diables




Christophe Ruggia s'intéresse à nouveau à l'univers de la pré-adolescence. C'était en effet déjà en partie le sujet de son précédent film, Le Gone du Chaâba. Il met en scène la fuite sans fin de Joseph, 12 ans, et de Chloé sa soeur ainée. Tous deux sont enfermés en eux-mêmes, Joseph dans son rêve de bonheur familial et Chloé dans son autisme. Tous deux "se sont construits dans la violence qui leur est faite" (Positif), celle des institutions dont ils finissent toujours par s'évader. Leur but est de retrouver la maison familiale dont seule Chloé est capable de se souvenir : à l'aide de morceaux de verre de plusieurs couleurs, qu'elle transporte partout avec elle, elle est capable de dessiner cette maison, ce lieu onirique capable de résoudre toutes leurs difficultés, ce lieu où on a sa place, où on se sent en sécurité...

Christophe Ruggia parle d'enfants que la socièté ne parvient pas à comprendre, qu'elle considère comme irrécupérables et qu'en fait elle abandonne. Cependant, le film ne relève pas uniquement de la critique sociale car l'imaginaire y est très présent. cet imaginaire qui permet à ces "diables" de poursuivre leur lutte. Enfin, les deux jeunes acteurs qui interprètent les enfants sont tout simplement stupéfiants.

Willy Durand
France, 2001
1h45

Réalisation : Christophe Ruggia
Scénario : Christophe Ruggia, Olivier Lorelle
Photographie : Eric Guichard
Musique : Fowzi Guerdjou
Interprètes : Adèle Haenel, Vincent Rottiers, Rochdy Labidi, Jacques Bonaffé, Aurélia Petit, Galamelah Lagraa, Dominique Reymond, Frédéric Pierrot, Danielle Ambry
Distribution : Océan Films

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques