Progressions (série) / Vrillons / Nu et jouir nuit et jour



Série des progressions (2004/2006)



Six films vidéo d’une minute.

La série des Progressions isole et juxtapose différents photogrammes issus d’une séquence filmique. Le film apparaît alors simultanément à plusieurs moments de son déroulement. Par un clin d’oeil humoristique, les images démultipliées, répétées, décallées confrontent l’image narrative au principe de création cinématographique.

__________


Vrillons (septembre 2005 / janv 2006)

Film vidéo de 27 mn crée dans le cadre de l’opération de la Cuvée Unique. Musique de Pierre-Yves Mérel, enregistrée le 10 janvier 2006 lors de sa première projection, au Lieu Unique, Scène Nationale de Nantes.

Filmé entre vendanges et mise en bouteille dans le vignoble nantais, ce film utilise la technique du multi-fenêtrage, juxtaposant les images et les sons qui accompagnent le travail des vignerons selon les saisons. En jouant sur le rythme et le mouvement, elle rend compte des aspects du métier tout en sublimant la lente opération de transformation du muscadet. Le temps semble parfois s’arrêter devant la beauté des gestes, de la vigne, alternance des cadences, musicalité des outils : pressoir, machine à vendanger,...

Une création qui apporte un point de vue singulier sur le paysage et les hommes qui le sculpte par leur activité, qu'elle soit artistique ou vinicole.

__________


Nu et jouir nuit et jour, l'échange du i... (2006)



Film vidéo 20mn.
Musiques improvisées de Jean Chevalier et Anthony Taillard.
Danse : Africa Manso et Ernest Mandap.
Création réalisée dans le cadre de Chantiers d’artistes au Lieu Unique, scène Nationale de Nantes, oct 2006

Eprouvant la texture du signal numérique et vidéo, l’image se déploie comme une peinture, visionnaire d’une ville fictive en constante mutation, à la recherche d‘une humanité qui la peuple. A travers la frénésie urbaine, la surenchère contemporaine et la densité des signaux, une rencontre naît.

Inondés par l'image picturale, le couple s'extrait... Sensible à la vibration des corps, la vidéo introduit une profondeur d'une autre densité, un chatoiement de couleurs... En dialogue permanent avec l’image, la musique improvisée de Jean Chevalier et Anthony Taillard accompagne chaque fluctuation...
France, 2006
1h

Réalisation : Isabelle Dehay
Le site d'Isabelle Dehay

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques