Il vento fa il suo giro / E l’aura fai son vir


Dans la région des Pyrénées où vit Philippe, une centrale nucléaire va être construite. Le jeune homme, ancien professeur de français devenu berger, décide de quitter le pays pour s’installer avec femme et enfants en Italie à Chersogno, un village d’une vallée perdue des Alpes piémontaises, où l’on parle encore l’occitan.

Après un premier séjour de reconnaissance, Philippe parvient à louer une grande maison avec une bergerie, et il fait venir d’Autriche un troupeau de chèvres : il veut produire des fromages de pays, ce qui rend sceptiques mais curieux la plupart des habitants de ce village à demi abandonné...

Les villageois vont-ils accepter ces nouveaux venus et encourager leur installation, comme le fait le maire ? Vont-ils voir dans leur arrivée l’occasion d’une renaissance autre que touristique, ou au contraire une menace ? Qui est cet étranger, ce Français, qui entend s’installer sur des terres que tant d’hommes ont quittées, souvent pour la France, depuis des générations ? Sa jeune femme ressemble-t-elle vraiment à une femme de berger ?

Qu’en sera-t-il après que le vent aura "fait son tour" ?

Ce premier long-métrage plein de vérité nous fait découvrir des paysages magnifiques. Il est servi par une très belle photographie et d’excellents comédiens, presque tous non professionnels, dont le très convaincant berger, Thierry Toscan, un artiste qui vit là sa première expérience d’acteur.

Alain Le Foll
Italie, 2005
1h50

Réalisation : Giorgio Diritti
Scénario : Giorgio Diritti, Fredo Valla
Photographie : Roberto Cimatti
Musique : Marco Biscarini, Daniele Furlati
Interprètes : Thierry Toscan, Alessandra Agosti, Dario Anghilante, Giovanno Foresti, Caterina Damiano
Distribution : Acadra
Analyse - taban.canalblog.com ("blog dédié aux cultures et langues minorées et en particulier à l'occitan")
Critique - lantredesseditieux.free.fr
Site du film (Italie)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques