Happy times
(Xingfu shiguang)




Après avoir mis en lumière un pan de l'histoire sociale et politique de la Chine au travers notamment des magnifiques Epouses et concubines, Le Sorgho rouge ou Qui-Ju une femme chinoise, Zhang Yimou nous livre avec Happy times un conte de fées des temps modernes, teinté à la fois de drôlerie, de tendresse mais aussi de cruauté.

Zhao, célibataire et modeste retraité, cherche une épouse. Après plusieurs tentatives, il rencontre par petite annonce une femme dont l'enveloppe physique n'a d'égale que son autorité et sa cupidité. Pour épater et satisfaire sa providentielle future fiancée, il s'improvise directeur d'un grand hôtel... jusqu'à ce que celle-ci lui demande d'employer sa belle-fille, qu'elle martyrise sous des apparences trompeuses, en qualité de femme de chambre. C'est ainsi que Zhao fait la connaissance de Wu Ying, une adolescente maigrichonne et aveugle, et lui invente un travail. La magie fonctionne. Mais pour Zhao, combien de temps cette situation fera-t-elle illusion vis à vis de cette jeune fille bien plus clairvoyante qu'il n'y paraît ?

Zhang Yimou nous raconte une histoire simple d'amitié, d'amour aussi entre deux êtres qui entretiennent jusqu'au coeur du mensonge leur quête du même bonheur, celui de trouver un foyer. Ne délaissant pass pour autant la chronique sociale, il souligne le quotidien de spetites gens de son pays qui font face à leur difficile condition de vie par ce qu'on appelle désormais universellement "le système D".

Dany Béchet
Chine, 2001
1h36

Réalisation : Zhang Yimou
Scénario : Gui Zi d'après le roman de Mo Yan
Musique : San Bao
Interprètes : Zhao Benshan, Dong Jie, Lie Xuejian, Fu Biao, Dong Lifan, Zong Hongjie, Niu Ben
Distribution : Diaphana

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques