La Question humaine




Après Paria et La Blessure, Nicolas Klotz achève avec La Question humaine (film inspiré d’un roman de l’écrivain belge François Emmanuel) sa trilogie sur l’économie du monde contemporain. S’il continue à filmer l’influence de la machine libérale sur les corps, il change cependant de perspective. Des pauvres, il passe aux riches, aux cadres.

Nous suivons Simon, jeune psychologue employé au département des ressources humaines d’une entreprise pétrochimique. Chargé de la sélection du personnel, ce technicien docile et rationnel sert son entreprise dans un pur esprit de rentabilité. Comme il est une véritable pièce maîtresse de l'entreprise, la direction tient compte de ses avis pour licencier ou pour embaucher.

Sa vie bascule le jour où le co-directeur de l’entreprise lui confie une enquête confidentielle sur le directeur général. Simon est prié de dresser un rapport sur l’état mental de ce dernier, qu’on soupçonne d’être défaillant. Le jeune psychologue va alors pénétrer la face cachée d’un homme, mais aussi et surtout celle d’un système. Les découvertes qu’il va faire vont profondément le marquer. La perception qu’il avait de son travail et de lui-même va changer. Dévoré psychologiquement autant que physiquement par sa mission secrète, il sombre. Il se découvre et s’interroge. Quand la question humaine surgit à la conscience de cet homme, il réalise peu à peu qu’il n’est qu’un pion dans un jeu qu’il ne maîtrise pas.

Quand l’Histoire se réveille et révèle le présent, quand le temps dévoile la faillibilité de ses frontières, quand le langage se trouve être l’apanage des dominants, la question humaine prend alors tout son sens.

Nicolas Klotz



Nicolas Klotz a réalisé plusieurs documentaires, notamment des portraits de musiciens tels Ravi Shankar, Brad Mehldau ou le saxophoniste James Carter. Après deux longs métrages de fiction, La Nuit Bengali d'après un roman de Mircea Eliade en 1988, et La Nuit sacrée d'après deux romans de Tahar Ben Jelloun en 1993, il travaille avec Élisabeth Perceval, notamment pour des mises en scène au théâtre. En 1995, ils fondent la compagnie L’Asile. En 2004, ils créent la société de production Petits et Grands Oiseaux pour coproduire leurs films. C'est ainsi que naissent Paria en 2004 qui traite de la vie des SDF, et la même année, La Blessure, sur l'immigration clandestine. En 2007 il réalise La Question humaine avec Mathieu Amalric et Michael Lonsdale.

Maxime Crupaux
France, 2007
2h21

Réalisation : Nicolas Klotz
Scénario : Elisabeth Perceval d'après l'œuvre de François Emmanuel
Photographie : Josée Deshaies
Musique : Syd Matters
Interprètes : Mathieu Amalric, Michael Lonsdale, Lætitia Spigarelli, Jean-Pierre Kalfon, Valérie Dréville, Edith Scob, Lou Castel, Delphine Chuillot
Distribution : Sophie Dulac Distribution

Analyse - freud-lacan.com
Critique - critikat.com
Critique - humanite.fr
Critique - lemonde.fr
Critique - liberation.fr (1)
Critique - liberation.fr (2)
Critique - stardust-memories.com
Critique - zerodeconduite.net
Dossier - arte.tv
Dossier - commeaucinema.com
Dossier - radiofrance.fr/franceinter
Entretien - cahiersducinema.com
Entretien - cinemas-de-recherche.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques