No man’s land


1993, Bosnie. Piégée par le brouillard, une patrouille tombe sous le feu des armes serbes. Il y a un survivant, Ciki, qui réussit à se réfugier dans la tranchée du milieu (le no man's land). Une patrouille de deux soldats serbes est chargée de vérifier qu'il n'y a pas de survivants. L'un d'entre eux est tué par Ciki qui et se retrouve ainsi seul avec l’autre soldat serbe, Nino, dans cette tranchée. Ils veulent d'abord s'entretuer, puis fraternisent, se solidarisent pour se sortir de leur situation absurde. Les forces de l’ONU sont contactées pour intervenir et aller chercher les deux hommes mais il y en a un troisième coincé par une mine que personne ne peut désamorcer... C’est alors l’arrivée des médias qui essayent de faire de cet épisode tragique un show médiatique…

Le film relève plutôt de la comédie et son point de vue est pacifiste. Cette guerre et la guerre en général sont absurdes. L’immobilisme de l'ONU et de l'Europe sont caricaturés, ainsi que les médias. Un premier film plutôt réussi.

Willy Durand
Bosnie / France, 2000
1h38

Réalisation et scénario : Danis Tanovic
Phorographie : Walther van den Ende
Interprètes : Branko Djuric, Rene Bitorajac, Georges Siatidis, Filip Sovagovic, Katrin Cartlidge, Sacha Kermer, Serge-Henry Valcke.
Distribution : Océan Films.
Dossier pédagogique CNC - site-image.eu

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques