Karnaval




Février 1998, c'est la période du carnaval à Dunkerque. Larbi, qui est exploité par son patron (qui est aussi son père), vient de tout larguer pour aller à Marseille. Il rencontre un jeune couple dont le mari est plus qu'éméché. Il tombe sous le charme de Béa, la jeune femme.

La caméra de Thomas Vincent nous fait plonger dans le carnaval et tous ces excès, ses parades, chahuts, beuveries, chansons paillardes. Les tensions, la fiction et cette brève histoire d'amour illicite se termine en queue de poisson comme les farandoles et s'intègre parfaitement à ce climat de débauche. Le réalisteur a su capter au vol les regards des comédiens, tous excellents, et en particulier celui de Sylvie Testud, superbement mutine. Thomas Vincent cultive les tensions et désamorce les préjugés. Les scènes de groupe et les moments intimes alternent avec bonheur.

Le film, un premier long métrage, donne à voir et il faut le voir ! Thomas Vincent, fils de Jean-Pierre et Hélène Vincent, deux personnalités du théâtre français, est un vrai cinéaste.

Josette Kabwa
France, 1998
1h28

Réalisation : Thomas Vincent
Scénario : Thomas Vincent, Maxime Sassier
Photographie : Dominique Bouilleret
Musique : Krichna Levy
Interprètes : Amar Ben Abdallah, Sylvie Testud, Clovis Cornillac, Martine Godart, Jean-Paul Rouve, Thierry Bertein, Dominique Baeyens
Distribution : MK2 Diffusion
Carnaval de Dunkerque - radiofrance.fr
Critique - fluctuat.net
Critique - telerama.fr
Dossier - abc-lefrance.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques