Os mutantes




Il est des films qui produisent des électrochocs. C'est ce que l'on peut ressentir à la vision de Os mutantes de la jeune réalisatrice portugaise Teresa Villaverde. Dans ce film au titre énigmatique, il est question de l'impossibilité des liens sociaux, familiaux et affectifs pour trois adolescents qui vivent à la rue. Construit autour du montage alterné, le film nous plonge d'abord dans l'univers d'une jeune fille écorchée vive apprenant qu'elle est enceinte et qui cherchera jusqu'à la fin à nier sa grossesse, tout en recherchant désespérément le père. La violence, lapeur et la solitude seront étrangement contrebalancées par des scènes oniriques qui peuvent être interprétées comme des visions subjectives de personnages en état second. L'histoire de deux garçons vient répondre en écho à celle de la jeune fille, eux aussi sont en quête d'autre chose, eux non plus ne baisseront pas les bras dans un e ville de Lisbonne hallucinée où les enfants dorment dans des souterrains.

Christel Maridet
Portugal, 1998
1h54

Réalisation et scénario : Teresa Villaverde
Photographie : Acacio de Almeida
Interprètes : Ana Moreira, Alexandre Pinto, Nelson varela, Helder tavares, Paulo Pereira, Jorge Bruno Gomes
Distribution : E.D. Distribution
Critique - chronicart.com
Critique - telerama.fr
Entretien (2006) - liberation.fr
Fiche - lacid.org
Fiche - old.rtbf.be

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques