Festen




Une grande famille danoise se réunit pour fêter l'anniversaire du patriarche dans les salles d'un vaste hôtel. Christian, désigné fils spirituel, a quitté sa patrie pour Paris. Il est de retour et va se placer à l'origine d'une psychothérapie familiale de choc.

A côté et au travers des révélations de Christian, Vinterberg met en lumière plusieurs aspects de l'inconscient de son peuple : les fissures de la sainte famille, le racisme ordinaire (dans l'ambiguïté, le personnage de "couleur" n'est pas plus épargné), la question de la vie après la mort et du rapport des défunts aux vivants.

Après une brève entrée en matière (le cheminement des protagonistes vers le lieu où les noeuds vont s'ouvrir) la trame de Festen saisit le spectateur par le coeur et l'esprit et ne le relâche que longtemps après la danse légère du générique de fin.

A nos yeux atmosphèriques, Festen est à l'année 1998 du cinéma ce que l'oiseau est à la branche. Festen - Dogme 1 - est le premier film issu des règles du Dogme, édictées par plusieurs cinéastes nordiques suite à une idée de Lars Von trier, dont l'objectif est de faire front contre les artifices techniques et commerciaux de l'envahissant cinéma hollywoodien par un retour à une "humilité" de mise en scène. Ces règles firent d'abord sourire. Festen, un peu plus encore que Les Idiots - Dogme 2 - de Lars Von Trier, les a fait entrer dans la légende.

Raphaël Denis
Danemark, 1998
1h46

Réalisation : Thomas Vinterberg
Scénario : Thomas Vinterberg, Mogens Rukov
Photographie : Anthony Dod Mantle
Musique : Lars Bo Jensen
Interprètes : Ulrich Thomsen, Henning Moritzen, Thomas Bo Larsen, Paprika Steen, Birthe Neumann, Trine Dyrholm, Helle Dolleris, Thérèse Glahn, Kmaus Bondam
Distribution : Les Films du Losange
Analyse - chronicart.com
Analyse - cinelycee.com
Dossier - abc-lefrance.com
Dossier Lycéens au cinéma
Dossier pédagogique CNC - site-image.eu

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques